Campus FLE Education

Langues - Communication - Ressources - Projets - Web 2.0

LIVRES et LECTURES. Que lisez-vous en ce moment ? Roman ? Essai? Poésie? BD ?

 

 

       Je vous invite à partager vos lectures et livres préférés.

 

     Envoyez-nous des titres, des extraits, des citations ou même des ressources en ligne

 

      afin d'échanger et découvrir ensemble de nouveaux mondes ...

 

                                              Merci

  

Vues : 2486

Y répondre

Réponses à cette discussion

C'est un très beau livre !


Nos Best-Books
http://www.gouts-doux.fr/best.html


1. Le Rouge et le Noir de Stendhal

2. Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos

3. Belle du seigneur d’Albert Cohen

4. Introduction à la psychanalyse de Sigmund Freud

5. La Princesse de Clèves de Marie Madeleine de Lafayette

6. Mademoiselle de Maupin de Théophile Gautier

7. 1984 de George Orwell

8. La Cantatrice Chauve d’Eugène Ionesco

9. L’Ecume des jours de Boris Vian

10. Manon Lescaut de l’Abbé Prévost


in Les coups de coeur de Gérardine
http://cdcoeurs.over-blog.net/

C'est dernier temps, la blogo était occupée avec la rentrée littéraire, les prix... On en avait oublié qu'il existait des tags !
C'est la miss Sandrine qui est venue me chercher cette fois ci. Elle m'a trouvée, voici donc mes réponses.
Rien de bien compliqué, il suffit de cité les 15 premiers auteurs qui vous viennent à l'esprit :
1/ Enid Blyton est à l'origine de tout. Mais si... Vous voyez bien qui c'est !
2/ Agatha Christie
3/ Guy de Maupassant
4/ John Grisham
5/ Amélie Nothomb
6/ Harlan Coben
7/ Françoise Sagan
8/ Boris Vian
9/ Maud Letthielleux
10/ Thierry Cohen

 

Bonjour, 

Je viens de trouver sur Télérama:  Que lisent les écrivains ? De Jonathan Littell à Eugène Nicole

http://www.telerama.fr/livre/que-lisent-les-ecrivains-de-jonathan-l...

 

EXTRAITS:

 

Jonathan Littell
La Folie du jour de Maurice Blanchot
Le Bleu du ciel de Georges Bataille
La trilogie (Molloy, Malone meurt, L'Innommable) de Samuel Beckett
Vie et destin de Vassili Grossman
Un héros de notre temps de Mikhaïl Lermontov
Hadji Mourat de Lev Tolstoï
Bartleby et Moby Dick d’Herman Melville
Récits (tous, impossible d'en choisir un) de Kafka
L'Education sentimentale de Gustave Flaubert
Absalon, Absalon ! de William Faulkner

 

Patrick Modiano
Tristan et Iseut
Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare
Manon Lescaut de l'abbé Prévost
Les Fleurs du mal de Baudelaire
Crime et châtiment de Dostoïevski
Illusions perdues de Balzac
Les Grandes Espérances de Dickens
La Vie d'Arséniev d'Ivan Bounine
La Montagne magique de Thomas Mann
Au-dessous du volcan de Lowry

 

Eugène Nicole
La Divine Comédie de Dante
Don Quichotte de Cervantès
Les Confessions de Rousseau
Moby Dick de Melville
Mémoires d'outre-tombe de Chateaubriand
Poésies de Mallarmé
La Muraille de Chine de Kafka
A la recherche du temps perdu de Proust
Ulysse de Joyce
Les Cantos d'Ezra Pound

 



Que lisent les écrivains ? De Florence Seyvos à Antoine Volodine | 20 mars 2009

Que lisent les écrivains ? De Marie Rouanet à Pierre Senges | 19 mars 2009

Que lisent les écrivains ? De Lorette Nobécourt à Olivier Rolin | 20 mars 2009

Que lisent les écrivains ? De Xavier Houssin à Michèle Lesbre | 16 mars 2009

Que lisent les écrivains ? De Jérôme Garcin à Jacques Henric | 12 mars 2009

Que lisent les écrivains ? D’Alice Ferney à Christian Garcin | 12 mars 2009

Que lisent les écrivains ? De Catherine Cusset à Annie Ernaux | 12 mars 2009

Que lisent les écrivains ? De Clémence de Biéville à Michel Crépu | 12 mars 2009

Que lisent les écrivains ? D’Olivier Adam à Pierre Bergounioux | 12 mars 2009                                                     

 


Aujourd'hui, c'est Arlette Bratschi, lectrice bénévole, qui répond à mes questions.

La Livrophile: Comment en êtes-vous arrivé à enregistrer des livres?
Arlette Bratschi: J'en lisais (et j'en lis toujours) à mon mari qui est aveugle. J'ai pensé: pourquoi ne pas en faire profiter d'autres personnes? C'est comme ça que j'ai eu l'idée de me présenter à la BBR. Je pensais enregistrer des auteurs comme Mauriac ou Balzac, mais on m'a dit que les lecteurs réclamaient surtout des romans policiers.
L: A propos des romans policiers, vous en avez enregistrés beaucoup. Quel est celui que vous avez préféré?
A.B.: «Peur sur l'asile », de Jean-François Lemaire.

L: Depuis combien de temps enregistrez-vous?
A.B.: Depuis trente-et-un ans.

Liste des livres enregistrés par Arlette Bratschi:
Preuves et présomptions: Th.-J. Chaize
2002:
Peur sur l'asile: Jean-François Lemaire
Contes et récits de l'Egypte ancienne: Claire Lalouette (plusieurs lecteurs)
Petites embrouilles et pieux mensonges: Elizabeth Young
Chansonnette funèbre: Jonathan Stagge
Murmure de la source: Georges Haldas
Le mystérieux chevalier («La cabane magique», tome 2): Mary Pope Osborne
Antoine et Julie: Georges Simenon

Je termine un petit livre de Régis Debray intitulé Eloge des frontières (Gallimard, 2010).

Ce livre reprend le texte d'une conférence donnée à Tokyo en mars 2010, dans laquelle Régis Debray, qui n'est décidément plus le jeune Normalien parti combattre aux côtés du Che, fait l'apologie de la nation et du fermé à l'encontre des zélateurs, un peu naïfs il est vrai, de la toile et du sans frontières.

C'est souvent agaçant mais c'est brillant.

En tête de l'ouvrage figure une citation de Feuerbach :

"Le dieu Terme se dresse en gardien à l'entrée du monde. Autolimitation : telle est la condition d'entrée. Rien ne se réalise sans se réaliser comme un être déterminé. L'espèce dans sa plénitude s'incarnant dans une individualité unique serait un miracle absolu, une supression arbitraire de toutes les lois et de tous les principes de la réalité. Ce serait en fait la fin du monde."

J. M. Coetzee, L'été de la vie,  Seuil

Dans ce troisième volet de son autobiographie fictive, le Sud-Africain J. M. Coetzee
dévoile avec pudeur ses échecs et son amertume. Le livre le plus poignant du prix Nobel 2003.

D'une femme à l'autre, de confidences en anecdotes, c'est l'autoportrait d'un naufragé que brosse Coetzee : un spectre au coeur aussi sec que le bush, un homme pour lequel "l'été de la vie" fut un terrible hiver affectif. Mais, dans le secret de ses rêves, cet homme-là était en train de creuser les fondations d'une oeuvre éblouissante.

Ainsi, Julia, une jeune voisine devenue sa maî- tresse, Margot, la cousine germaine dont il était amoureux lorsqu’il était enfant, Adriana, danseuse brésilienne émigrée en Afrique du Sud avec ses deux filles, Martin, qui fut un de ses collègues et Sophie, qui fit un cours avec lui à l’université sur les littératures francophones d’Afrique et qui fut elle aussi sa maîtresse jusqu’au début des années 80, répondent aux questions de l’interviewer. Tout en racontant leur propre histoire et les raisons qui leur ont fait croiser la route du futur prix Nobel, ils dessinent le portrait assez uniforme d’un per- sonnage à la fois indécis et insaisissable, comme absent à son corps et à sa vie, maladroit avec les autres (avec sa famille, avec les femmes qu’il aime comme avec les étudiants). Comme le dit Julia, « c’était moi en réalité le personnage principal. Et John était en réalité un personnage secondaire ». L’une dit qu’il n’était pas son prince, qu’il n’aurait pu l’être pour aucune femme ..

4ème de couverture

Après Scènes de la vie d'un jeune garçon et Vers l'âge d'homme, voici le troisième volet de l'entreprise autobiographique de Coetzee : il a atteint la trentaine et, de  retour au pays natal, partage avec son père vieillissant une maison délabrée dans la banlieue du Cap.   Autobiographie fictive puisque l'auteur confie la tâche d'un portrait posthume à un jeune universitaire anglais qui recueille les témoignages de quatre femmes et d'un   collègue qui auraient compté pour l'écrivain en gestation dans les années 1970. Ce quintette de voix laisse entrevoir un homme maladroit, mal à l'aise, brebis galeuse  de la famille afrikaner qui peine à ouvrir son coeur. La femme adultère, la danseuse brésilienne, la cousine chérie, l'universitaire et la maîtresse française s'accordent à  faire de lui un amant sans chaleur, un amoureux indésirable, un enseignant sans charisme.
Ces entretiens sont encadrés de notes et fragments extraits de carnets où l'écrivain s'interroge et se cherche. Dans ce récit où se mêlent le comique et le ridicule, la  mélancolie et le désespoir, Coetzee se livre avec prudence et dévoile peu à peu un coeur en souffrance sous la cuirasse. Il invite une nouvelle fois le lecteur à une  superbe méditation sur la condition humaine.

Avec 10 ans de retard, je viens de terminer la lecture de  Plateforme de Michel Houellebecq. Ça m'a bien plu et je trouve que c'est un livre juteux dont je me permets de vous recommander la lecture  ( si vous ne l'avez pas encore lu).

 

Côté tuyaux /ressources, je vous propose de vous rendre à la section  
Interviews d'auteurs  chez  Babelio.com :  http://www.babelio.com/auteursinterviews.php

Des auteurs répondent à  un questionnaire littéraire assez bien dessiné. On y trouve des tas de réponses intelligentes et des idées de lectures de livres classiques ou de tout à fait récents qu'ils jugent importants ou satisfaisants. 

 

Vous m'excuserez, j'espère,  que je vous propose, à mon tour,  et encore une fois, de répondre à notre questionnaire/formulaire  sur vos lectures préférées et sur les livres en général.
C'est ici : Questionnaires thématiques : Livres, lecture        http://bit.ly/nbVoNR

C'est un des 26 questionnaires thématiques FLE  qui attendent votre gentille collaboration.

 

À bientôt

Sani

___________________

Cet été ...  quand le soleil se posait là-haut,

Le vent tendrement me décoiffait, 

Et venait me caresser la peau.

Moi, j était couché sur le dos,  

Dans mon hamac ...

en écoutant sur France Culture:

 

Une semaine en Europe : Le Guépard de Giuseppe Tomasi di Lampedusa 1/5 49 minutes Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lectureRecevoir l'émission sur mon mobile

Réalisation : Etienne Vallès   Traduction : Jean-Paul Manganaro   Choix des extraits et Présentation : Catherine Crapoulet       Présentation lue par Hélène Lausseur   Texte dit par Nicolas Raccah   Musique « Sinfonia sopra una cazone d’amor » de Nino Rota   « Le Guépard » (« Il Gattopardo ») est un célèbre et splendide roman italien, réédité aux éditions du Seuil en mai 2007 dans une ...

 

Une semaine en Amérique du Sud et aux Caraibes- "Concert baroque de... 49 minutes Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lectureRecevoir l'émission sur mon mobile

Réalisation : Etienne Vallès   Traduction : René Durand   Texte dit par Olivier Claverie   Présentation lue par  Hélène Lausseur       Pour ses « lectures d’été, une semaine en Amérique du sud et Caraïbe », France Culture a choisi l’essayiste et romancier cubain Alejo Carpentier, avec son roman intitulé « Concert baroque »,   Publié en 1974, Concert baroque du romancier cubain Alejo ...

 

Une semaine en Asie Pacifique- " Pays de neige de Yasunari Kawabata... 49 minutes Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lectureRecevoir l'émission sur mon mobile

Traduction Bunkichi Fujimori et Armel Guerne   Réalisation : Juliette Heymann     Avec : Suliane Brahim et Jacques Gamblin   Considéré comme un des écrivains majeurs de la littérature moderne japonaise, Yasunari Kawabata est né en 1899 et mort en 1972, après avoir mis fin à ses jours. En 1968, il fut le premier écrivain japonais à recevoir le Prix Nobel de Littérature, ce qui contribua à ...

 

 

Podcasts
Les Podcasts de la librairie Filigranes à Bruxelles. Coups de coeur et rencontres avec des auteurs.

http://podcasts.filigranes.be/litt%C3%A9rature-fran%C3%A7aise/ 

Jean Quatremer, "Sexe mensonges et médias", Plon

Sexemensongesetmedias
Le Mot de l'éditeur
:

« L’affaire DSK » est le chant du cygne d’une certaine presse de connivence.

L’arrestation du directeur général du FMI, le 15 mai 2011, accusé de tentative de viol, a rompu la loi du silence et fait voler en éclats l’un des plus solides tabous de la sphère médiatique hexagonale : la vie privée des politiques.

Parfois complices, voire amis de nos dirigeants, les journalistes français savent se montrer généralement avares de révélations, et cette « amitié » prime trop souvent sur le devoir d’informer. Tous les politiques bénéficient de cette loi du silence, de François Mitterrand à Nicolas Sarkozy en passant par Jacques Chirac et François Hollande. Jean Quatremer est l’un des très rares journalistes à avoir osé briser l’omerta en évoquant sur son blog, dès 2007, le problématique « rapport aux femmes » de Dominique Strauss-Kahn – ce qui lui a valu de vives critiques de la profession.

Si nos médias classiques veulent survivre, le dit doit être la règle et le non-dit l’exception.


Jean Quatremer est journaliste à Libération, anime le blog « Coulisses de Bruxelles » et est spécialiste des questions européennes.


RSS

Badge

Chargement en cours…

Photos

Chargement en cours…
  • Ajouter des photos
  • Afficher tout

© 2017   Créé par Campus FLE.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation