Campus FLE Education

Langues - Communication - Ressources - Projets - Web 2.0

FORUM sur les expériences, outils et ressources qu' on peut utiliser

dans les cours de langue étrangère pour la production orale.

 

  Réflexions et échanger sur les aspects suivants:

     - Des ouvrages et méthodologies

    - Des pratiques réelles

    - Des projets ou recherches sur le sujet

 

PISTES ET RÉFÉRENCES:

Baladodiffusion / Podcasting  Education Langues
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/podcasts-et-baladodiffusion

Podcasting / Réseaux Audio et Vidéo

http://flenet.rediris.es/blog/actiblog2.html

Social Media Education Podcasting Apprentissage Langues
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/podcasting-baladodiffusion

AudioBlogs / Podcasts / Réseaux des étudiants

http://flenet.rediris.es/blog/actiblog4.html

VOIR aussi FORUM:

Recherches Prononciation - Méthodes - Outils

 D' AUTRES PISTES ET RESSOURCES

dans les COMMENTAIRES de ce message...

 

Vues : 7724

Y répondre

Réponses à cette discussion

Un outil indispensable pour la correction et la production orales et possibilités d'application du

LABORATOIRE MULTIMÉDIA de l'Institut de langue et civilisation françaises - Univ. de Neuchâtel

http://www2.unine.ch/cms/lang/fr/pid/10105

Le laboratoire multimédia (LMM) de l'ILCF permet aux apprenants de travailler en « autonomie guidée ». Les cours se déroulent toujours sous la responsabilité d'un enseignant, qui conseille l'étudiant et oriente son apprentissage. Le LMM développe principalement trois axes d'enseignement et de recherche :

  1. exercices de laboratoire de langues audio (phonétique)
    L'ILCF possède un matériel abondant, original et de grande qualité aussi bien sur le plan pédagogique que technique et développé depuis bientôt 30 ans. Le programme de phonétique est adapté aux besoins de l'étudiant en fonction de sa langue maternelle grâce à des « parcours fléchés de phonétique » qui ciblent les principales difficultés des apprenants.
  2. exercices de compréhension orale interactifs
    L'ILCF développe et produit des exercices de compréhension orale originaux autour de documents audio et vidéo authentiques. Ces exercices interactifs, avec correction automatique, permettent à l'étudiant de travailler à son rythme et selon ses goûts et intérêts (émissions d'actualité, faits de société, classiques de la chanson française, nouvelle chanson française, etc.)   Vous en trouverez un échantillon ici.
    exercice 1                      exercice 2                      exercice 3

 Huang, S., Liu,  H. Communicative Language Teaching in a Multimedia Language Lab, The Internet TESL Journal  http://iteslj.org/Techniques/Huang-CompLab.htm

L.Terrier et C.Vaillant (2011)  L’acquisition raisonnée d’un laboratoire multimédia de langues : de la théorie à la pratique », Cahiers de l'APLIUT http://apliut.revues.org/326

Fernández-Pampillón Cesteros, A., Sevila Muñoz, J. & Poves, A (2010) El laboratorio de idiomas y la enseñanza y aprendizaje de lenguas.
http://pendientedemigracion.ucm.es/BUCM/ecsa/9788499380957%28ebook%...

Bocanegra, A. (1997), Algunas Ideas para La Explotación del Laboratorio de Idiomas en La Enseñanza/Aprendizaje de Lenguas para Fines Específicos, Revista de
Lenguas para Fines Específicos,  N° 4, http://acceda.ulpgc.es/bitstream/10553/4572/2/0233536_00004_0003.pdf

 

 

R.MONTAIGU, R.NICODEME (2009) Modalités et espaces nouveaux pour l’enseignement des langues,

Rapport - Inspection générale de l’Education nationale
http://media.education.gouv.fr/file/Racine/29/5/2009-100_enseigneme...

I. L’APPORT DES TICE DANS L’ENSEIGNEMENT DES LANGUES VIVANTES .............7

1. BALADODIFFUSION – I-PODS : USAGES NOMADES ..................................................7
1.1 Usages pédagogiques..................................................................................................7
1.2 L’usage de la mallette IPOD.........................................................................................8
1.3 Les apports pédagogiques ...........................................................................................9
1.4 Les limites : ................................................................................................................10
1.5 Préconisations............................................................................................................11

3.  DU LABORATOIRE DE LANGUES A L’ESPACE MULTIMEDIA : DES ESPACES
MODULABLES POUR L’INDIVIDUALISATION ET L’INTERACTION.................................13
3.1 Les laboratoires multimédia .......................................................................................13
3.2 Les espaces langues..................................................................................................14
3.3 Les ateliers médialangues..........................................................................................14

Préconisations pour l’usage de la baladodiffusion (I. 1.2)


Afin de développer les activités liées à la pratique de la baladodiffusion, nous recommandons :
- de favoriser la constitution de bases de ressources sonores et/ou vidéo libres de droit,
formellement identifiées en termes de niveau de compétences par référence au CECRL,
aussi bien au niveau académique que national,
- de favoriser la mise en oeuvre des Espaces Numériques de Travail par convention entre les
recteurs et les collectivités territoriales afin de faciliter l’accès aux ressources pédagogiques
pour les élèves et la mutualisation des pratiques par les enseignants.
- de favoriser l’achat de baladeurs numériques destinés à l’activité pédagogique des élèves
dans les établissements scolaires et à l’extérieur de ceux-ci.
- d’utiliser les équipes pédagogiques constituées dans les académies autour des
interlocuteurs académiques pilotés par la SD Tice afin de constituer des ressources
pédagogiques et de mutualiser les bonnes pratiques. Pour cela il convient de renforcer
l’encadrement pédagogique de ces équipes au niveau académique par les IA IPR qui
n’exercent pas toujours le nécessaire encadrement de ces équipes interlangues.
- d’accroître de façon massive la formation des professeurs de langues vivantes à l’usage de la baladodiffusion.

II.1  Historique de la production orale en classe de langue

  L’oral a été introduit vers 1910 avec la méthode directe qui consistait à imiter l’apprentissage de la langue maternelle. Le français était proscrit et le professeur exposait l’élève à la langue en montrant des objets et en les nommant en anglais. Cette méthode donnait une importance considérable à l’oral mais servait essentiellement à étendre le vocabulaire. L’impossibilité d’avoir recours à la langue maternelle empêchait toute conceptualisation sur la construction des énoncés.
  Vers les années 50-60, la méthode audio-orale inspirée du structuralisme américain permet un travail sur la structure de la phrase, le vocabulaire passe au second plan ; la répétition et le conditionnement (pattern drills) sont les deux opérations qui sont sensées permettre à l’élève de maîtriser la langue grâce à la mémorisation (over-learning) de structures grammaticales. L’artificialité des énoncés ainsi que l’absence de conceptualisation et de trace écrite ne favorisaient pas la réutilisation des structures pour produire de l’oral dans un but de communication. Cependant, cette méthode a permis de faire une place à l’oral en classe de langue et a généré une réflexion sur les processus d’apprentissage.
Peu après, la méthode audio-orale a laissé place à la méthode audio-visuelle. Cette méthode misait sur la combinaison du son et de l’image pour simuler un acte de communication.

Transition: cap sur la communication.
Les années 1970 voient naître l’ approche Notionnelle/Fonctionnelle, il ne s’agit plus
d’une méthode mais d’une approche, terme qui témoigne d’une réflexion sur les processus
d’apprentissage.

II.2  Production orale et approches actuelles


II.2.1 La place de la production orale dans les approches communicatives.

C’est seulement depuis les années 80 que l’enseignement des langues a pour objectif la communication à proprement parler, cet objectif communicationnel coïncide avec l’élargissement de l’Europe, la mobilité de l’emploi et le besoin de communiquer efficacement à l’écrit comme à l’oral. En terme d’enseignement des langues c’est le début des « approches communicatives ».

E. Bérard, L’approche communicative
S. Moirand, Enseigner à communiquer en LE


II.2.2   La production orale dans la perspective actionnelle
Prônée par le CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues).
Le CECRL définit les objectifs de production orale en fonction des situations de communication de la vie courante. La compétence de production orale est divisée en deux activités langagières : l’interaction et la prise de parole en continu (PPC).
  - La PPC est un processus productif, le contenu de ce qui va être présenté est préparé / étudié préalablement ; il s’agit de le délivrer à un auditoire en montrant des qualités d’organisation des idées et une de maîtrise du savoir-être spécifique à cet exercice.
  - L’interaction fait intervenir des processus réceptifs et productifs qui se chevauchent, le discours est cumulatif, l’interaction progresse et évolue en fonction de la personnalité des interlocuteurs. Le contenu de l’interaction revêt un caractère spontané.

Source: C.Vergnaud (2009) Dédramatiser la production orale
http://www.crdp-montpellier.fr/ressources/memoires/memoires/2009/b/...

Dumais, C. & Lafontaine, L. (2013). Enseigner l'oral, c'est possible! 18 ateliers formatifs clés en main. Montréal: Chenelière Éducation.  

http://www.cheneliere.ca/8459-livre-enseigner-l-oral-c-est-possible...

Extraits:

Enseigner l’oral, c’est possible ! – A. Chapitre 1 : L’enseignement de l’oral et des pistes d’évaluation dans les ateliers formatifs  Pages 15 à 17 : Comment intégrer l’atelier formatif à l’enseignement de l’oral ?
Consultez l'extrait en format PDF

Enseigner l’oral, c’est possible ! – B. Chapitre 2 : La compétence linguistique : le volet voix
Pages 43 à 45 : Atelier 4 : Le volume Consultez l'extrait en format PDF
Enseigner l’oral, c’est possible ! – C. Chapitre 5 : La compétence communicative
Pages 114 et 115 : Atelier 16 : Le regard    Consultez l'extrait en format PDF

Consulter aussi Mémoire Université  du Quebec :

Trottier, S.  (2007)  L'évaluation de la production orale ches les adultes en francisation
http://www.archipel.uqam.ca/844/1/M10080.pdf

CHAPITRE 1   PROBLÉMATIQUE 4
1.1  LA FRANCISATION DES ADULTES AU QUÉBEC 4
1.2  L'ÉVALUATION DE L'ORAL 5
1.3  LA FLUCTUATION DANS L'ÉVALUATlON 6
CHAPITRE III   MÉTHODOLOGIE 47
3.1  RÉSUMÉ DE L'EXPÉRIMENTATION 47
3.2  PRÉSENTATION DES PARTICIPANTES 48
3.3   INSTRUMENTS UTILISÉS 51
CHAPITRE V  INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS 100
5.1 COMPOSANTE LANGAGIÈRE _ 101
5.1.1  LA PHONOLOGIE 101
5.1.1.1  La prononciation des phonèmes 102
5.1.1.2 Les liaisons 104
5.J .J.3 L'intensité vocale 104
5.1.1.4 Synthèse de la phonologie 105
5.1.2 LA PRÉCISION 106
5.2.2. 1 Le nombre et la gravité des erreurs 107
5.2.2.2 La conjugaison 109
5.2.2.3 La syntaxe 110
5.2.2.4 Synthèse de la sous-composante de la précision 111
5.1.3  L'AISANCE 112
5.1.3.1 Lerythmeetlafluidité 112
5.1.3.2 La quantité d'information 113
5.1.3.3 Synthèse de la sous-composante de l'aisance 115

Video recording, sharing and comments in a few clicks
http://speakapps.eu/2012/09/21/video-recording-sharing-and-comments...

Langblog est un autre des outils gratuits en ligne développés par Speakapps pour promouvoir la production orale chez les élèves de langue. Dans ce cas, il permet d'enregistrer facilement des messages/blog audio et vidéo qui sont automatiquement disponibles en ligne pour être commentés, soit par l'enseignant ou par ses camarades de classe.

Langblog is another of the online free tools developed by Speakapps to promote oral production among language students. In this case, it allows to easily record audio and video blog posts that automatically are available online to be commented either by the teacher or by fellow classmates.

Easy videoconferencing tool for language learning
http://speakapps.eu/2012/10/16/easy-videoconferencing-for-language-...

Voulez-vous favoriser de la langue parlée chez vos élèves? Chat vidéo est l'un des outils développés par SpeakApps: un système de visioconférence facile à utiliser, conçu pour les besoins spécifiques des petits groupes de travail à jusqu'à six personnes, permettant également la messagerie et l'enregistrement vidéo.

Thinking about promoting spoken language among your students? Videochat is one of the tools developed by SpeakApps which consists of an easy-to-use videoconferencing system designed for the specific needs of small groups work -up to six people-, allowing also messaging and video recording.

SpeakApps Tools
http://www.youtube.com/user/SpeakApps

Ludo et ses amis niveau 1 livre

Analyse comparative de la production orale dans les méthodes FLE pour enfants Alex et Zoé 1 (ed. 2001) et Ludo et ses amis 1 (ed. 2009)
http://anne.bpiwowar.net/FLE/methodo/noname.pdf

Au cours de cette analyse comparative, nous nous intéresserons dans un premier temps à présenter
rapidement la production orale telle qu'elle est définie dans le CECR au niveau concerné par ces méthodes. Dans un second temps, nous comparerons les présentations de la production orale dans chacune des méthodes, afin d'établir autant une comparaison entre elles qu'avec le CECR et ainsi mesurer l'impact de celui-ci sur l'élaboration de la méthode la plus récente. Enfin, nous mènerons une analyse comparative sur la nature même des activités consacrées à la production orale dans quelques paramètres choisis: typologie d'activités, modalités de travail, nature des supports.

1- La production orale définie par le Conseil de l'Europe
2- La production orale telle qu'elle est présentée dans chacune des méthodes
3- Les activités de production orale proposées dans les deux méthodes. Similitudes et différences dans:
- les types d'activités
             -des activités de reproduction dans le cadre de jeux de répétition
            -des activités de réinvestissement de mots et structures pour s'exprimer et communiquer
-les supports utilisés
-les modalités de travail


L'introduction du guide pédagogique présente les objectifs et principes pédagogiques de la méthode
(p 2 à 4). L'auteur insiste sur la priorité donnée à l'oral, sur une nécessaire « imprégnation de la musique de la langue » avec un travail important réalisé sur la phonologie « entraîner les élèves à la production des phonèmes spécifiques du français » sur l'importance de la phase d'écoute et de compréhension, antérieure et bien distincte de celle de production/création orale « respecter les étapes indispensables à une production orale correcte ».

Ludo et ses amis niveau 1 livre
http://www.editionsdidier.com/article/ludo-et-ses-amis-niveau-1-livre/

Pièces jointes :

Les exercices et la méthodologie de la production orale dans la série de manuels Voilà !
Jenna Tyrväinen - Mémoire de master (2011)
https://jyx.jyu.fi/dspace/bitstream/handle/123456789/26920/URN:NBN:...

 

1. L’importance de l’entraînement à l’expression orale .......................................... 5

1.1. La connaissance de la langue ..................................................................... 6
1.2. Le programme d’enseignement du second cycle du 2e degré ...................... 9
1.3. La nécessité de la production orale ............................................................ 11
1.3.1. L’opinion des apprenants ................................................................... 12
1.3.2. Les langues étrangères dans la vie professionnelle ............................. 13
1.4. L’évaluation de l’expression orale ............................................................. 14
2. Les types d’exercices de production orale ......................................................... 18
3. Conclusion ....................................................................................................... 59
Bibliographie ............................................................................................................ 61

1.3. La nécessité de la production orale
L’expression orale a été un objectif important dans les programmes d’enseignement
nationaux. Paradoxalement, bien qu’elle soit considérée comme l’objectif le plus important,
son enseignement est considéré comme insuffisant.

p.11...le plus grand problème dans l’enseignement des langues est précisément la négligence de l’entraînement à la production orale.

1.3.1. L’opinion des apprenants
Selon des études, les apprenants de langues étrangères veulent surtout apprendre à
parler les langues qu’ils étudient. Ainsi, l’objectif le plus important pour les étudiants
de langues étrangères est le plus souvent l’acquisition d’une bonne connaissance de la
communication orale des langues étrangères.39 Un étudiant peut avoir une bonne connaissance
de la langue écrite mais pourtant, dans une situation où il devrait parler, « il
peut arriver qu’il soit incapable de produire une phrase sensée »40.
L’étude de Yli-Renko de 1991 a indiqué que les élèves du second cycle du 2e degré ne
pensent pas avoir une bonne compétence de l’expression orale après le lycée. 90% des
élèves interrogés ont peur de parler dans une langue étrangère. Ils souhaiteraient plus
d’entrainement à la communication et plus d’entraînement à des situations communicationnelles
pratiques.41 Les élèves ont souhaité plus de conversation sur les thèmes
traités dans les cours pour avoir plus de confiance en eux-mêmes en ce qui concerne
la production orale dans les langues étrangères. Les élèves estimaient que trop
d’attention était accordée à la grammaire et qu’il serait plus important d’utiliser la
langue activement, autrement dit de parler, débattre, faire des exposés etc.

1.4. L’évaluation de l’expression orale
Il y a un débat sur la question de savoir si la production orale devrait être évaluée à
l’épreuve du baccalauréat ou non. D’un côté, l’évaluation de la production orale est
considérée comme difficile et problématique. De l’autre côté, elle est considérée
comme indispensable pour augmenter la quantité de l’entraînement à la production
orale et aussi le niveau d’appréciation de celle-ci.
(...)En 2006, un groupe d’étude de l’évaluation de la production orale dans le lycée, mis
en place par le ministère de l’Éducation nationale, a publié son rapport. Paradoxalement,
le groupe ne considérait pas réaliste l’évaluation de la production orale au baccalauréat59
bien qu’on ait déjà longtemps parlé de la nécessité de celle-ci. Ce groupe a
proposé, au lieu d’ajouter une épreuve de production orale au baccalauréat, de changer
un cours facultatif du programme d’enseignement en vigueur des cycles A et B1
en cours de production orale.
(...) Cependant, il semble évident que si on veut assurer que l’expression orale reçoive la
place qu’elle mérite dans l’enseignement, le moyen le plus efficace est de veiller à ce
que l’expression orale ait un effet sur l’évaluation des étudiants par l’intermédiaire
d’une évaluation continue ou d’un contrôle continu. Un aspect intéressant est aussi
que nos tests nationaux, autrement dit le baccalauréat, devraient être comparables
avec ceux des autres pays européens. Or, dans la plupart des pays européens, la production
orale est testée dans les examens nationaux.. (Mäkelä 2005 :164)
En Finlande, il existe aussi des tests de connaissance linguistique où on évalue également
la production orale. Ces tests pourraient être appliqués au baccalauréat, mais les
frais élevés et les limites des ressources sont considérés comme obstacle, par exemple
l’absence de laboratoire des langues dans une partie des lycées et la quantité des apprenants
à évaluer.

Pièces jointes :

 Garcia-Debenc, C. (1999) Evaluer l’oral. Revue Pratiques, nº 103-104, IUFM de Toulouse   http://www.pratiques-cresef.com/p103_ga1.pdf

Problemas específicos que plantea la evaluación de lo oral
 ¿Por qué es tan difícil evaluar lo oral?
1. La práctica de lo oral es transversal a todas las disciplinas y a todas las situaciones, de tal manera que son difícilmente aislables de los objetos de enseñanza susceptibles de ser trabajados.
2. Lo oral es difícil de observar y complejo de analizar. Los parámetros que intervienen en la interpretación de un enunciado oral son numerosos y concomitantes: a los elementos sintácticos y semánticos, hay que agregarles especialmente la entonación, la prosodia, las variaciones de cadencia, las pausas
3. Lo oral implica el conjunto de la persona. La producción verbal no puede ser disociada de la voz y del cuerpo. Todo significa: espacio, distancias sociales (tal como se estudian en la proxémica 5), hábitos culturales y los silencios que tampoco pueden ser ignorados.
4. Desde el punto de vista sociolingüístico, lo oral está profundamente marcado, más que en lo escrito, por las prácticas sociales de referencia 5. Lo oral no deja huellas y necesita para su estudio de grabaciones técnicamente exigentes. Las producciones orales no pueden ser seriamente analizadas sino pueden ser re escuchadas muchas veces.
6. La evaluación de lo oral requiere mucho tiempo. Otro obstáculo para la evaluación de lo oral es
el tiempo que exige, tanto en el espacio de la clase como en el trabajo personal del docente.
7. La evaluación de lo oral supone un paso por lo escrito por la vía de las transcripciones. El análisis de las dimensiones sintáctica y semántica de lo oral solo es posible recurriendo a las trascripciones escritas.
8. Lo oral es a menudo mal conocido, su funcionamiento especifico ignorado. Se juzga siempre la calidad de lo oral a partir de lo escrito, desvalorizando siempre lo oral.
9. Los indicadores de dominio de lo oral no son claramente sintetizados. ¿Qué es dominar lo oral para un alumno de final de la escuela primaria? de colegio? de liceo? Mientras que existen para lo escrito indicadores de la construcción progresiva de las competencias,estos no son conocidos para lo oral.
10. Hasta hace poco el material pedagógico para enseñar lo oral era escaso y recientemente se han desarrollado más las investigaciones didácticas sobre lo oral que sobre lo escrito. Lo oral se lleva difícilmente a manuales y fichas, aunque existen inventarios de ejercicios, especialmente en la formación de adultos.
* Traducción de Pilar Mestre de Caro.
Url:  file:///C:/Users/Frances2/Downloads/Dialnet-EvaluarLoOral-3661419.pdf

RSS

Photos

Chargement en cours…

© 2014   Créé par Campus FLE.

Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation