Campus FLE Education

Langues - Communication - Ressources - Projets - Web 2.0

Jean Giono à Manosque, une fenêtre sur le monde
Une maison, un écrivain, France 5 - VIDEO Youtube

 En 1930, Jean Giono achète une maison dans le quartier du «Paraïs», à Manosque, grâce au succès de son premier roman, «Colline». Rares sont les maisons qui racontent aussi bien un auteur. Giono va l'agrandir et la restaurer au fil des ans. C'est là qu'il écrira presque toute son oeuvre. De pièce en pièce, il installe ses cahiers au fil de l'inspiration et du style. En suivant cet itinéraire intérieur, les téléspectateurs sont invités à découvrir les livres qui y ont été écrits et les moments clefs de sa vie. Une exploration de l'intimité de l'une des grandes figures de la littérature française.

Chevillé au sol aride de sa Provence, Jean Giono ne redoutait rien tant que le dépaysement. Grâce au succès de son premier roman, Colline, l'écrivain s'achète en 1930 un toit en surplomb de Manosque, sa ville natale. Toujours habitée par sa fille cadette, Sylvie, la demeure, au pied du mont d'Or, a emmagasiné les instants de quiétude familiale. Chargée de présence, baignée de luminosité, l'adresse possède le charme du promontoire secret.

Etayées de riches archives, les anecdotes filiales et les analyses de Jacques Mény, président des Amis de Jean Giono, témoignent de l'humilité d'un démiurge roué. L'écrivain, fils de cordonnier, accomplissait sa tâche comme un méticuleux artisanat, assujettissant ses jours au rythme de la plume. Il recouvrait ses manuscrits aux lignes serrées d'une encre jamais assez noire, qu'il laissait s'oxyder à dessein. Conquise par les lectures paternelles qui livraient, chaque soir, l'avancée du métier, Sylvie Giono se remémore son attente fébrile : « Au moment de la rédaction du Hussard sur le toit, je brûlais de découvrir ce qu'allait devenir Angelo, dont j'étais amoureuse ! » — Hélène Rochette

Souncloud - J. Giono: Contre la guerre

https://soundcloud.com/campusfle/jgiono-contre-la-guerre

Jean Giono, pacifiste 1 - Vidéo émission Radio

 

               JEAN GIONO AUDIO et VIDÉO

 

         LITTÉRATURE FRANÇAISE AUDIOVISUELLE

 

Vues : 1834

Commenter

Vous devez être membre de Campus FLE Education pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Campus FLE Education

Commentaire de Bea Anoux le 11 février 2015 à 19:22

Débat Filmé sur le livre Colline par Jean Giono  -  Youtube
https://www.youtube.com/watch?v=GHsk75NcCgI
 Nathan Bergelson, Elena Feret, et Eleanor Hough

Une vie une oeuvre, Jean Giono - France Culture

Jean Giono à Manosque, une fenêtre sur le monde (Une maison, un écr...

France5, 2012)

Jean Giono le voyageur immobile - Le Déserteur et autres récits -

Artracaille 04-06-2013

Documentaire sur le film "Le Hussard sur le toit" de Jean-Paul Rappenau (1995), d'après l'oeuvre de Jean Giono.

 El bosque habitado - Jean Giono y l@s plantadores de árboles - RTVE

http://www.rtve.es/alacarta/audios/el-bosque-habitado/bosque-habita...

Habitan este bosque el hombre que planta árboles, todos los hombres y mujeres que plantan árboles.

Decía José Saramago sobre el personaje creado por Jean Giono:

“Imagino que habrá plantado no  pocos árboles a lo largo de su vida. Sólo quien ha cavado la tierra para acomodar una raíz o la promesa de ésta podría haber escrito la singularísima narración que es "El hombre que plantaba árboles", una indiscutible proeza en el arte de contar... Y ésa es la conclusión: estamos esperando a Elzéard Bouffier antes de que sea demasiado tarde para el mundo”.

Así que este domingo, preocupados como estamos por la especulación de los suelos calcinados de los bosques, en el Año Internacional del Suelo, 2015, dedicamos este bosque habitado los plantadores de árboles. Una acción que todos llevamos grabado en el ADN de nuestra esencia y de la naturaleza misma. Y dedicamos, especialmente, este programa al más emblemático plantador de árboles de la historia de la humanidad, al pastor Elzéard Bouffier, un personaje ¿ficticio o real? creado por Jean Giono e inmortalizado en su obra El hombre que plantaba árboles (Ediciones Duomo), un libro necesario y de urgente aplicación cuyo prólogo es de José Saramago y el epílogo corre a cargo de Joaquín Araújo, con quien hablamos de esta novela y de plantar árboles como filosofía de vida

Commentaire de Zoé Brustel le 8 août 2014 à 19:16

DOSSIER PÉDAGOGIQUE

JEAN GIONO  - L'HOMME QUI PLANTAIT DES ARBRES


Vidéos - L'Homme qui plantait des arbres (Dailymotion)


Audios - L'Homme qui plantait des arbres (Littératureaudio.com)

Nouvelle - L'Homme qui plantait des arbres (Wikisource)

RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

L'Homme qui plantait des arbres (Wikipédia)

Fiches Lectures - Académie de Rouen

Fiche pédagogique -  Gallimard

Pistes pédagogiques - Giono/Frédéric Back 

Des arbres et des pierres - Emission France Inter

LIEN Commentaire

Commentaire de Sylvie le 26 juin 2014 à 14:03

LA PROVENCE DE JEAN GIONO  - INA
http://fresques.ina.fr/reperes-mediterraneens/fiche-media/Repmed003...

A Manosque, Manosque des plateaux, il y eut Elémir Bourges. Et maintenant, il y a Jean Giono. Et c'est ici, près du Moulin de Pologne, dans ce grenier où les personnages de Jean le Bleu et du Serpent d'étoile sont partis très loin vers le bout du monde et l'horizon des collines, que ce solide artisan poursuit son labeur d'écrivain. Et court et court cette petite écriture appliquée, qui use les plumes, une par une, au point qu'il lui en faut toute une provision prête. Mais une petite écriture 

qui vient d'achever un nouvel ouvrage, le tour d'un univers très gionien, qui s'intitule Provence. Poète des puissances élémentaires, des bêtes, du vent, de l'arbre, du ciel, Giono revient ainsi d'une escapade stendhalienne. Après les chevauchées de son hussard et de son bonheur fou, s'il repose de gros souliers de marche sur sa terre, c'est pour mieux l'exalter. Et le voici déjà, les feuilles à peine sèches, qui court vers son atelier.
Narrateur
Et c'est tout près, vous savez, car il a trouvé pour l'aider, la collaboration de son voisin et ami Antoine Rico, l'imprimeur. Un artisan qui aime son métier et qui l'exerce précisément là où jadis, voici cinquante ans, travailla l'oncle même de Jean Giono. Ses feuillets tous frais de l'écrivain, c'est lui qui les traduit, c'est lui qui les compose, dans l'élégante typographique d'un caractère de pur Garamond. Et quel travail de collaboration entre cet imprimeur et cet auteur, qui s'astreint à écrire la pleine et juste ligne, sans coupure, sans trait d'union, parce que la page ainsi est infiniment plus belle.
Narrateur
C'est avec la constante présence de Giono que Rico a créé la page. Et tandis qu'il l'ajuste sous nos yeux, et la serre avec cette familière ficelle du typographe, un peu plus loin, quelque autre s'affaire. Un troisième ami, un troisième voisin, celui-là, c'est l'artiste Lucien Jacques. Lucien Jacques, qui a exécuté les vingt-cinq illustrations du livre, et qui sous nos yeux, tire l'épreuve de l'une d'entre elles. Il a cherché très loin. Il a cherché à harmoniser sobrement l'illustration au texte, il a minutieusement
choisi le mélange des trois encres qui donnera à ces bois gravés leur extrême douceur.
Narrateur
Pèlerine tombée, Jean Giono va de l'un à l'autre, approuve le dessin, assiste à la prise d'épreuves. Jean Giono, Antoine Rico, Lucien Jacques, un auteur, un imprimeur, un illustrateur, un trio manosquin au service d'une seule et même oeuvre.
Narrateur
Suivra l'épreuve du texte. Il faudra, suivant l'habitude, remettre ses lunettes. Il faudra chasser les coquilles. Appréciez maintenant la plénitude de cette surface typographique, à recevoir, dirais-je, en plein coeur et en plein oeil, l'émotion. Et correcteur de son oeuvre, Giono l'est avec passion. Il réalise ici sans doute l'un de ses plus beaux rêves.

Entretien  25 oct 1969

LIEN Commentaire

Commentaire de Zhying le 27 novembre 2011 à 17:55

 Jean Giono - Entretien L. Pauwels  (1959)

http://www.ina.fr/video/CPF08008627

Interview par Louis PAUWELS de Jean GIONO, chez lui à Manosque, à son bureau.

L'écrivain évoque sa mère et son père, raconte ses débuts dans l'écriture, "le plus grand plaisir de sa vie", il ne souffre pas en écrivant, ce qui étonnait beaucoup André Gide. Jean GIONO avoue être très gourmand. Il est profondément enraciné à Manosque mais il n'aime pas le sud, le soleil, il aime les automnes parisiens et a trouvé le pays où il aimerait vivre, l'Ecosse. Il parle d'un rêve récurrent, des deux Provence, celle de Pagnol, de Mistral qu'il n'aime pas et celle de Stendhal, Shakespeare ... à l'échelle humaine. Il illustre la notion du bonheur lié au monde ancien par une petite histoire de gendarme jouant au volant.

L'enregistrement de cette conférence s'est fait à la Médiathèque de La Grand'Croix le 8 octobre 2010

 "Il ne reste plus de héros après la guerre; il ne reste que des boiteux, des culs-de-jatte,

des visages affreux dont les femmes se détournent ; il ne reste plus que des sots.

Après la guerre, celui qui vit, c’est celui qui n’a pas fait la guerre.

Après la guerre, tout le monde oublie la guerre et ceux qui ont fait la guerre.[...]

Car la guerre est inutile et il ne faut rendre aucun culte à ceux qui se consacrent à l’inutile (...)"    

Jean Giono (1939), Les seules vérités, NRF, nº 304,  p.167

Jean Giono et ses illusions pacifistes
http://www.bscnews.fr/201401263459/Les-Classiques/jean-giono-et-ses...

Commentaire de Adel le 15 octobre 2011 à 12:13

JEAN DE MANOSQUE
Emission mensuelle  - Fréquence Mistral
http://www.frequencemistral.net/

Depuis janvier 2009, chaque dernier vendredi du mois, à 11h, Fréquence Mistral diffuse « Jean de Manosque », une émission présentée par François Malabave et
préparée avec Les Amis de Jean Giono. Les émissions peuvent être écoutées, réécoutées et téléchargées sur le site de la station
http://www.frequencemistral.net/JeandeManosque.html

 

Ecouter l'émission

ou

22° numéro de Jean de Manosque, émission qui se déroule en plein cœur des Rencontres Giono 2011 dont le thème est le théâtre. François Rancillac a mis en lecture Lanceurs de Graines écrit en 1932 et nous entendrons un extrait de cette adaptation. Notre ami Jacques Mény évoquera les rapports de l’écrivain manosquin avec le monde du théâtre et nous écouterons les souvenirs de Jean-Pierre Grenier. Au sommaire également Lucien Jacques et Isadora Duncan. Jacky Michel a retrouvé de superbes dessins de Lucien représentant Isadora qui danse. Nous rendrons hommage aussi à Pierre Citron et l’écouterons raconter sa première rencontre avec Jean de Manosque. Autres invités, Cyrille Prache, Pdt des Amis de Jean Giono qui nous dira l’ambiance des Rencontres 2011 et nous parlerons
également des 100 ans de Gallimard avec Alban Cerisier, secrétaire général des célèbres éditions et bien sûr nous entendrons la voix de Giono.

Commentaire de Zoé Brustel le 15 octobre 2011 à 11:38

Excellente idée:

cette documentation audiovisuelle sur Jean Giono !!

Je vous propose aussi ...

 

Fiches Livres Audio - Editions Thélème

http://www.editionstheleme.com/fiche-livres-audios.php?id_ouvrage=17

 

Portada

Colline de Jean Giono par Jacques Bonnaffé - YouTube

 

Badge

Chargement en cours…

Photos

Chargement en cours…
  • Ajouter des photos
  • Afficher tout

© 2017   Créé par Campus FLE.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation