Campus FLE Education

Langues - Communication - Ressources - Projets - Web 2.0

  Les nouveaux contextes éducatifs pour l'apprentissage des langues exigent des pratiques et des projets qui permettent le développement des méthodologies innovantes et l'application d'environnements et outils favorisant la mobilité, les échanges et la collaboration entre les étudiants.

    Dans l'enseignement d'une langue étrangère on a besoin des projets qui soutiennent la mobilité virtuelle et qui s'inscrivent dans une stratégie globale d’intégration effective des TIC et de ressources pédagogiques sur le web.

Des organisations et des programmes d'éducation internationaux (UNESCO, Commision européenne, Multilateral Projects) soulignent quelques objectifs prioritaires:
 
-  fournir des ressources éducatives libres d’accès pour les campus virtuels, de façon à pouvoir partager le contenu et la collaboration entre les universités;

-  intégrer aux cours traditionnels un accès aux ressources d’apprentissage virtuelles ainsi qu’aux communautés de pratique en ligne;

-  favoriser la mobilité à des fins d’apprentissage ainsi que les échanges interculturels des étudiants;

-  transformer l'apprentissage grâce à l'utilisation novatrice des technologies (standards TIC pour enseignants et étudiants).

Source: Apprentissage des Langues et Innovation en Education
http://fleweb.over-blog.com/article-apprentissage-des-langues-et-in...


PISTES ET RESSOURCES COMPLÉMENTAIRES

Compétences en Langues des Etudiants
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/competences-langues-des-et...

Podcasts Baladodiffusion Langues
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/podcasts-et-baladodiffusion

Production Orale: Pratiques, expériences et projets
http://flecampus.ning.com/forum/topics/production-orale-pratiques-e...

Projets télécollaboration Langues - Foreign Language Telecollaboration
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/projets-telecollaboration

Podcasting Langues Social Media
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/podcasting-baladodiffusion

Méthodologies - Apprentissage Langues
http://flenet.unileon.es/methodologies.html

Education, Internet et TIC
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/education-internet-et-tic

Standards et compétences des enseignants de langues
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/unesco-standards-de

ISTE: Estándares Nacionales sobre Tecnología Educativa para Alumnos
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/iste-estandares-nacionales

Directives, compétences, standards - Dossier Campus
http://flenet.unileon.es/bibliographie.htm#directives

Vues : 1097

Commenter

Vous devez être membre de Campus FLE Education pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Campus FLE Education

Commentaire de Crale le 18 juillet 2014 à 18:38

The creation of new knowledge or technology is also known as discovery or invention. Research is the scholarly work needed to arrive at finding new things or new knowledge. This is the process of creating value for knowledge. Critical success factors for research are quality, pertinence to societal or business needs or economic growth, and sustainability. We determine quality by its degree of excellence, superior to existing knowledge or products. Pertinence is defined by its degree of relevance to meet a business need, economic development or a societal challenge; its nature can be in the form of knowledge, technology or a solution. Quality and pertinence are among the attributes that define the value of the research outcome.
  in Ho, D. 2007. “Research, Innovation and Knowledge Management: The ICT Factor”. Commissioned paper for the UNESCO Forum on Higher Education, Research and Knowledge, Paris: UNESCO. Retrieved 15 December 2008 from the UNESCO Database.

 

Journées de l'innovation à l'Unesco 2012  -  Dossier Eduscol
http://eduscol.education.fr/cid59102/les-journees-innovation-unesco...

Journées de l'innovation à l'Unesco 2011  -  Eduscol http://eduscol.education.fr/cid55679/les-journees-de-l-innovation-a...

Information et INNOVATION en éducation - Dossier / Bibliographies UNESCO http://www.ibe.unesco.org/fr/services/documents-en-ligne/publicatio...

Rapport Innovating Pedagogy 2013 - Open University  http://www.open.ac.uk/personalpages/mike.sharples/Reports/Innovatin...

V. Lynn Meek, Ulrich Teichler, Mary-Louise Kearney (Ed.) (2009)
Innovation: Changing Dynamics; Report on the UNESCO Forum on Higher Education, Research and Knowledge 2001-2009, Kassel    http://unesdoc.unesco.org/images/0018/001830/183071e.pdf

Huberman, A.M.(1973) Comment s’opèrent les changements en éducation: contribution à l’étude de l’innovation;  Expériences et innovations en éducation nº 4, UNESCO
http://www.irresicilia.it/nuovogold/huberman.pdf

Cros, F. (1997)  L'innovation en éducation et en formation
Revue française de pédagogie, Volume  118, Numéro 118,  pp. 127-156
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfp_0556-780...

Béchard, J.P.  (2001)  L’enseignement supérieur et les innovations pédagogiques : une recension des écrits  Revue des sciences de l'éducation, vol. 27, n° 2, 2001, p. 257-281.
http://www.erudit.org/revue/rse/2001/v27/n2/009933ar.pdf

Commentaire de Zoé Brustel le 18 juillet 2014 à 18:28

Innovations pédagogiques dans l’enseignement des langues étrangères: perspective historique (XVIe-XXe siècles) -  Colloque international SIHFLES 2016

Programme  http://www.apef.org.pt/downloads/actividades/109/programa.pdf

Il s’agit non seulement de tracer les filiations d’une innovation à l'échelle européenne (voire mondiale) et de suivre son évolution et ses adaptations progressives, mais aussi d’établir le lien entre certaines innovations et des changements dans les conceptions de la langue (théories linguistiques), de la pédagogie (rôle du maître de langue-enseignant), de l'apprentissage (rôle de l'élève).

- l’organisation et la présentation des contenus (ordre, progression d'apprentissage, types de lettres, tableaux synoptiques, tables des matières, etc) ;
- les instruments et les pratiques de classe: activités, méthodes (au sens de Christian Puren), techniques d'enseignement, exercices ;
- les modes d'organisation de l'espace et des élèves (regroupements, typologies d'élèves) ;
- le matériel d'appoint, dans le manuel même ou comme matériel à part (cartes, disques, tableaux muraux, dessins, etc) ;
- l’institutionnalisation et/ou la disciplinarisation: entrées dans les réformes éducatives, les normes ministérielles, les cursus, les programmes, les questionnaires, etc.

Innovation et enseignement des langues -  Monique Jeanne Le Lardic
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00454452

Résumé : L'innovation en général et dans le domaine de l'enseignement des langues en particulier, est un sujet aisément polémique car ce concept, simple en apparence, recouvre en fait différentes attitudes et prend des formes diverses. Nous parlerons ici essentiellement de postures professionnelles enseignantes et nous ne nous arrêterons pas sur les exemples de pratiques pédagogiques innovantes.

Les éléments qui vont conditionner la mise en oeuvre et la durée d’une innovation varient selon son origine et son ampleur. Nous pouvons cependant retenir quelques éléments essentiels à sa réussite : l’autonomie de l’enseignant, le
soutien de l’institution, une posture réflexive chez les enseignants, un accompagnement de l’innovation.
L’analyse des pratiques d’enseignement en particulier, conduit l’enseignant professionnel à s’interroger sur son action, à identifier les problèmes, à prévoir des rémédiations. Il se comporte comme un novateur plutôt que comme un
exécutant : “Le professionnel est au contraire un des moteurs de l'innovation. Confronté à des problèmes, il se met en quête de solutions nouvelles, se forme, expérimente, réfléchit sur sa pratique et ses outils de travail” (Gather-Thurler et
Perrenoud, 2002). Il est alors enclin à mettre en place un type de démarche qui peut prendre la forme d’une recherche-action : “Innover, c’est analyser l’ensemble des paramètres de l’enseignement et de l’apprentissage dans une situation et un lieu donnés, les remettre en question, identifier les problèmes éventuels et chercher des solutions concrètes qui permettent une meilleure efficacité” (Boiron, 2005).
Afin de maintenir une dynamique de changement et d’appuyer les efforts des enseignants, il est important de favoriser la circulation des pratiques innovantes. Compte-tenu de ses particularités : complexité, caractère aléatoire, contextualisation, est-il possible de diffuser une innovation, de la faire connaître et éventuellement de la rendre perenne?
Dans les relations professionnelles, la collaboration avec les collègues pour l’élaboration des séquences pédagogiques augmente. Les enseignants participent aux échanges dans des réseaux d’enseignants. Le développement des
réflexions sur le rôle et le métier d’enseignants est encouragé
Ces traces de l’innovation se trouvent aussi dans le partage des savoirs, en réponse à l’isolement que ressentent les enseignants. On les retrouve dans les sites d’enseignants, les rencontres pédagogiques, les espaces numériques de travail
pour la mutualisation des expériences, les classes virtuelles.
 L’innovation contribue à la promotion des conduites de changement. Pour que les enseignants s’y investissent et se l’approprient, il est nécessaire que la capacité à innover s’inscrive dans les compétences professionnelles de l’enseignant.

Commentaire de Crale le 27 décembre 2013 à 20:55

Projet Innova-langues
http://lansad.u-grenoble3.fr/version-francaise/projets-et-bilans/pr...


Ce projet se donne pour ambition d’initier, de soutenir et de déployer des actions visant la transformation consolidée des pratiques d’enseignement-apprentissage des langues sur le site grenoblois et, par actions diffusantes, sur le territoire national. Ce projet vise plus particulièrement à doter les institutions d’enseignement supérieur de moyens leur permettant de porter le degré de maîtrise en langues des publics bénéficiaires à un niveau B2 certifié.  En effet, actuellement les résultats des actions de positionnement diagnostique et des évaluations formatives et certificatives en langues menées dans les établissements supérieurs en France indiquent un décalage entre le niveau de maîtrise linguistique attendu des étudiants et les résultats obtenus.
Selon les initiateurs de ce projet, l’amélioration significative des résultats actuellement observés doit passer par une rénovation des pratiques, ancrée dans un processus de réelle innovation de l’enseignement-apprentissage des langues. Cette visée ambitieuse se traduira d’un côté par la constitution et la mise à disposition d’une offre diversifiée et hautement flexible de modèles de formation couvrant un large éventail de besoins en formation initiale et continue et, de l’autre, par le
soutien au déploiement de ces dispositifs par les acteurs de formation impliqués sur le terrain.

Les objectifs opérationnels du projet INNOVA-Langues sont :

- Capitaliser les résultats de la recherche en didactique des langues et des actions innovantes de formation menées au niveau local et répondre aux manquements identifiés au niveau des démarches, des contenus des formations ou de l’outillage techno-pédagogique ;
- Se doter d’un véritable « éco-système numérique » dédié à la formation des langues, ouvert et libre de droit, qui permettra à la fois d’accueillir les actions innovantes déjà expérimentées, d’étendre la dynamique d’innovation en langues au niveau national et de fédérer les actions des établissements supérieurs en France.
- Poursuivre, amplifier et étendre la dynamique de recherche-action en langues entreprise au niveau local au-delà des frontières grenobloises..


Innovation en langues: approches créatives et outils numériques
http://www.scoop.it/t/innovalangues

PODCAST  ► Portes ouvertes Innovalangues, 13 juin 2013

Présentation du projet Innovalangues

Commentaire de Zoé Brustel le 27 novembre 2013 à 18:35

Sharples, M., McAndrew, P., Weller, M., Ferguson, R., FitzGerald, E., Hirst, T., and Gaved, M. : "Innovating Pedagogy 2013: Open University Innovation Report 2". Milton Keynes: The Open University, 2013. http://www.open.ac.uk/personalpages/mike.sharples/Reports/Innovating...

Le rapport Innovating Pedagogy 2013 consacre dix tendances et dispositifs éducatifs / d'apprentissage, à l'impact potentiel plus ou moins fort, à brève ou moyenne échéance. Il ne s'agit pas de faire un état de l'art des pratiques éducatives, mais bien de se livrer à un exercice prospectif basé sur l'observation d'indices pertinents. Les auteurs du rapport précisent que les tendances observées sont plus pertinentes pour l'enseignement supérieur que pour l'école et l'enseignement secondaire.

Les dix innovations pédagogiques de l'année 2013

1- Les MOOCs. Impact potentiel : fort. Echéance temporelle : courte (1 à 2 ans). Le rapport rappelle qu'un MOOC est suivi par 20 000 participants en moyenne, dont 5 à 10 % vont jusqu'au bout. Le modèle pédagogique majoritaire est transmissif, mais on assiste actuellement à des expérimentations intéressantes du côté du social learning. Par ailleurs, les MOOCs traitent d'un nombre croissant de sujets et de disciplines.

2- Les badges. Impact potentiel : fort. Echéance temporelle : moyenne (2 à 5 ans). Les badges permettent à la fois de baliser les étapes d'un parcours d'apprentissage et de valider des compétences acquises dans un environnement informel. Les enjeux de leurs promoteurs sont désormais d'accroître leur présence sur les réseaux sociaux, de diversifier les "preuves" de compétence recevables et de les intégrer plus systématiquement aux parcours de FAD.

3- Les données d'apprentissage (Learning analytics). Impact potentiel : moyen à fort. Echéance temporelle : moyenne (2 à 5 ans). Ces vastes ensembles de données sur les apprenants et leurs contextes, recueillies au travers d'environnements médiatisés d'apprentissage, génèrent bien des convoitises. Mais les auteurs du rapport rappellent néanmoins que le premier sujet de recherche lié aux Learning analytics porte sur... la manière de les traiter de façon intéressante. Autres pistes explorées : leur intégration dans les cours en ligne existants, leur utilisation dans les MOOCs. la tendance va aussi vers un recueil de données non automatique, ie au travers de questions posées aux apprenants, plus que de traces recueillies par les systèmes. 

4- L'apprentissage unifié (Seamless learning). Impact potentiel : moyen à fort. Echéance temporelle : moyenne (2 à 5 ans). Il s'agit là de la tendance observée de passer d'un terminal à l'autre, d'un environnement à l'autre, sans rupture d'apprentissage. Autrement dit, on peut commencer un travail sur son propre appareil ou dans les nuages en classe, le poursuivre à la maison ou sur le terrain, le traiter chez soi avec un groupe de travail à distance, et le partager enfin en classe. Le mouvement BYOD / AVAN (Bring your own devices ou Apportez vos appareils numériques) s'inscrit dans le droit fil de cette tendance de l'apprentissage diffus, non lié à un environnement spécifique.

5- L'apprentissage par la foule (Crowd learning). Impact potentiel : fort. Echéance temporelle : moyenne (2 à 5 ans). Apprendre des autres via les réseaux numériques et les activités informelles partagées sur le net, voilà le nouveau visage du social / crowd learning, apprentissage social à la puissance X. L'apprentissage n'est pas toujours reconnu comme tel, dans la mesure où il survient au travers d'activités spontanées, en contexte informel. Le défi est alors d'accompagner les internautes dans la reconnaissance et la gestion de leurs apprentissages, et  de renforcer leur capacité à contribuer de manière significative à l'apprentissage de leurs pairs.

6- L'activité académique numérique (Digital scholarship). Impact potentiel : moyen à fort. Echéance temporelle : courte (1 à 2 ans). Deux tendances fortes dans cet ensemble d'activités : l'open access et les pratiques en réseau. Les enseignants et chercheurs profitent du numérique pour ouvrir l'accès de tous à leurs recherches, pour faire contribuer la foule à leurs travaux, et pour construire de nouveaux objets ensemble. 

Les quatre tendances suivantes juissent d'un potentiel "disruptif" moins fort, ou à plus long terme :

7- L'apprentissage géo-localisé (Geo-learning). Impact potentiel : moyen. Echéance temporelle : moyenne (2 à 5 ans). Il s'agit d'apprendre en tirant profit de toutes les ressources de son environnement, et en combinant informations numériques et objets physiques (réalité augmentée).

8- Apprendre du jeu (Learning from gaming). Impact potentiel : fort. Echéance temporelle : moyenne (2 à 5 ans). Le rapport écarte d'un revers de main les effets superficiels de la "gamification" pour se concentrer sur les bénéfices plus profonds de la science du jeu pour l'apprentissage : sentiment de contrôle, immersion, cycle productif de réflexion / engagement, création de communautés d'affinités auto-organisées.

9- La culture du faire (Maker culture). Impact potentiel : moyen. Echéance temporelle : moyenne (2 à 5 ans). C'est la culture du "Faites-le vous-même", et si possible avec d'autres, dans laquelle l'apprentissage se réalise de manière informelle et avec une forte composante sociale. Cette culture souligne l'importance de l'expérience et de confronter la théorie à la pratique.

10- L'investigation citoyenne (Citizen inquiry). Impact potentiel : moyen. Echéance temporelle : longue. Il s'agit là de l'engagement de grands groupes dans de vastes dispositifs de recherche ou de collecte de données, exemplifié dans les projets de "sciences citoyennes". La collecte de données en une multitude de points par une multitude d'individus, l'effort conjugué de milliers de contributeurs permettent de modéliser des processus complexes.

Source: Thot-Cursus

 

Commentaire de Crale le 12 novembre 2013 à 19:28

6 heures Supprimer le commentaire

Innovalangues: Séminaire Biannuel - PODCASTS
http://podcast.grenet.fr/podcast/seminaire-biannuel-innovalangues/

Ce séminaire a réuni les principaux acteurs (enseignants-chercheurs, ingénieurs pédagogiques, coordonnateurs) œuvrant dans les différents lots constitutifs du projet national IDEFI Innovalangues. Ce podcast présente le bilan biannuel des différents chantiers du projet au cours de l’année 2.

Blog du Projet:  Innovation en langues: approches créatives et outils numériques
http://www.scoop.it/t/innovalangues

Lancement du lot GAMER

"Gaming Applications for Multilingual Educational Resources"

Présentation du lot COCA

 "Compréhension Orale Conception et Assistance" par les coordinateurs du lot: objectifs, premières fonctionnalités et démarches d'expérimentation, présentation de la première maquette sur la compétence Compréhension Orale en anglais (langue pilote), de la segmentation du son et des apports du diagnostic, du protocole d'utilisation et des premiers résultats de test, des perspectives de rapprochement avec les autres lots

Présentation du lot THEMPPO

"Thématique Prosodie et Production Orale"

Présentation des développements informatiques

Action 3 "Développement et déploiement de l'environnement numérique personnalisé d'apprentissage (ENPA)"

Commentaire de Sylvie le 11 septembre 2013 à 14:16

Le Livre de Winch5  -  Francis Pisani

Dans l'introduction que vous pouvez lire aujourd'hui j'explique plus en détail comment j'ai l'intention de procéder.

Le chapitre 1 – L'innovation vient aussi d'ailleurs reprend certaines des rencontres qui m'ont le plus impressionnées au cours de mes périples.

Le chapitre 2 – Innover = créer des opportunités pose la question de ce qu'est l'innovation. D'où viennent celles qui changent notre monde.

On y trouve des notions relativement évidentes comme l'erreur qui peut être positive, les plateformes ouvertes ou les réseaux liquides et informels. Moins évidente, la notion "d'adjacent possible", prise chez le biologiste Stuart Kauffman, montre que le nouveau naît souvent d'une adaptation de choses proches. Gutenberg, par exemple, s'est inspiré des pressoirs à vin pour inventer l'imprimerie. L'exaptation, par ailleurs, intervient quand on utilise une propriété ou un objet nouveau à des fins pour lesquels elle ou il n'était pas destiné. Apparues pour tenir chaud, les plumes ont été ensuite utilisées par les oiseaux pour voler.

Les innovations ne sont que rarement des coups de génie tombant du ciel comme la pomme de Newton. Elles sont en fait le fruit de "slow hunches" pressentiments (ou intuitions) lents à se former. Elles naissent au terme d'une longue maturation, dans la rencontre avec d'autres, parfois alors qu'on travaille à autre chose (la fameuse sérendipité des hasards heureux). Ceux qui "poussent les frontières du possible y parviennent rarement dans des moments de grande inspiration. […] Leurs concepts incubent et se développent lentement […] parfois pendant des décennies. Elles sont imbriquées avec les idées et parfois les technologies, voir les innovations d'autres personnes."

Et le net, à partir du moment où on y a accès, devient une plateforme de connectivité maximum grâce à laquelle on peut, partout dans le monde, échanger des trouvailles, laisser ses idées polliniser et se heurter à d'autres, découvrir par hasard des éléments qui enrichissent nos lentes intuitions au point d'en faire des innovations.

Bousculer l’éducation

Les meilleurs enseignements sont librement accessibles online, m’a-t-il expliqué. Coursera, l'initiative de deux profs de Stanford est un succès et les MOOCs (Massive Open Online Courses) sont à la mode.

C’est génial pour tous ceux qui n’ont accès ni à MIT, ni à Yale, ni a Harvard, ni à aucune des meilleures universités de la planète. Mais cet accès à la connaissance ne donne pas l’interactivité qu’on trouve dans les cours traditionnels : les conversations, les rencontres, tout ce qui fait que les compagnons d’étude jouent un grand rôle dans la vie et que les associations d’alumni sont la meilleure porte d’entrée dans la vie professionnelle.

Il a lancé une boîte à San Francisco baptisée Blended Labs et fait l’aller et retour entre la Californie et la Russie. La compagnie propose des programmes d’éducation et EarlyDays, la première expérience, a eu lieu en avril dans 22 villes russes. Les programmes « combinent des logiciels et du contenu online fournis par nous » et « des professeurs, des sessions pratiques et des groupes d’études locaux. »

Commentaire de Zoé Brustel le 22 novembre 2012 à 21:05

Apprendre les langues, Apprendre le monde - Rapport du Comité stratégique des langues présidé par Suzy Halimi    http://www.education.gouv.fr/cid59284/apprendre-les-langues-apprend...

I. 1. 2. Les pratiques pédagogiques innovantes
Nous ne saurions rendre justice ici à toutes les innovations introduites dans l’enseignement des langues – d’autres l’ont fait avant nous et la bibliographie donnée en annexe renvoie à leurs études pour une vision exhaustive.
Quelques exemples suffiront avant d’aborder la stratégie proprement dite :
• Dans les sections européennes, dès leur création, et maintenant dans toutes les classes de lycée,
des disciplines non linguistiques (DNL) peuvent être enseignées dans une langue étrangère,
comme l’histoire et la géographie en anglais ou les mathématiques en chinois : initiative pratiquée
largement dans certains pays voisins, les pays scandinaves notamment, efficace en ce qu’elle
permet l’approche de la langue comme un outil et non plus seulement comme une discipline parmi
les autres.

• À n’en pas douter, l’avancée la plus significative est néanmoins l’adoption, en 2005, du Cadre
européen commun de référence pour les langues (CECRL), élaboré par le Conseil de l’Europe.
Tous les pays européens disposent désormais d’un référentiel commun pour identifier et évaluer
les cinq compétences langagières qui signent la maîtrise d’une langue : compréhension et
expression écrites, compréhension et expression orales, interaction orale. Cet instrument, très
largement adopté, favorise la comparabilité des niveaux de performance et privilégie, dans le
même temps, la démarche actionnelle et l’approche culturelle. D’aucuns demanderont aussitôt – à
juste titre – comment développer la pratique de l’oral dans des classes aux effectifs conçus pour
un autre type d’enseignement.

• On ne compte pas les outils numériques mis au point grâce aux progrès des technologies de
l’information et de la communication : ils ont pour but soit de mettre les apprenants en contact, à
distance, avec des locuteurs natifs, soit de les entraîner à reproduire les modèles qui leur sont
fournis : Educalangue, Educastream, Tell me more, Learn English…. Le comité s’est vu
proposer toute une gamme de produits, en a testé certains et en a apprécié les vertus pour aider
les enseignants dans leur tâche. Au milieu de ce riche paysage, la balado–diffusion permet aux
élèves d’entrer en contact avec les langues et cultures étrangères en dehors du cadre scolaire,
n’importe où et à tout moment. Ici et là, dans diverses régions, nous avons vu cette culture
nomade favorisée par la mise à disposition gratuite des matériels nécessaires.

Commentaire de Crale le 19 juillet 2012 à 14:09

Colloque Objectif Langues - Académie de Rouen
http://langues.ac-rouen.fr/colloque/videos.html
Premières Rencontres sur les Innovations Pédagogiques en Matière d’apprentissage des Langues Vivantes

 
 
 
 
 

D’une part, une conférence donnée par Francis Goullier, Inspecteur Général de l’Éducation nationale, représentant auprès de la Division des Politiques Linguistiques du Conseil de l’Europe, intitulée : « Les évolutions dans l’enseignement des langues vivantes liées à l’adoption du Cadre européen commun de référence pour les langues : cohérence, perspectives et interrogations ».

D’autre part, une table ronde consacrée aux enjeux pédagogiques du dispositif "Région Langues" : « apprendre, enseigner, évaluer autrement ».

L’après-midi était dédiée à une réflexion menée en ateliers. Le premier atelier traitait des semaines intensives en langues vivantes, le deuxième des projets culturels collectifs visant à susciter le besoin de communiquer, le troisième s’intéressait aux TICE comme autant d’outils au service de la pédagogie, enfin le quatrième envisageait les compétences linguistiques comme une compétence professionnelle incontournable.

Commentaire de Adel le 15 juillet 2012 à 13:01

Des nouvelles bibliographies et pistes sur le sujet:

Le Lardic, M.J. (2008)  Innovation et enseignement des langues. The Aoyama standard journal, vol. 3. 2008, p. 327-339. http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/45/44/52/PDF/4225.pdf

Peraya, D. (2010). L'enseignant porteur d'un projet d'innovation en formation à distance: une posture typiquement atypique. Dans Congrès 2010 du Réseau canadien pour l'innovation en éducation.    http://omni.coursenligne.net/p50007546/?launcher=false&fcsConte...

Peraya, D. (2009).Comprendre et analyser les processus d'innovation à l'université. [Compte rendu de] Brigitte Albero, Monique Linard et Jean-Yves, Robin, Petite fabrique de l'innovation à l'université. Quatre parcours pionniers
http://archive-ouverte.unige.ch/downloader/vital/pdf/tmp/07s2ngh0l0...

Peraya, D. et Jaccaz, B. (2004) Analyser, Soutenir, et Piloter l’innovation : un modèle « ASPI ». In Actes du Colloque TICE 2004, Technologies de l’information et de la connaissance dans l’enseignement supérieur et l’industrie (pp. 283-289). http://archive-ouverte.unige.ch/downloader/vital/pdf/tmp/l13b05b9vi...

Peraya, D. et Viens, J. (2006). TIC et innovations pédagogiques : y a-t-il un pilote… après Dieu, bien sûr. In T. Karsenti et F. Larose (dir.). L’intégration pédagogique des TIC dans le travail enseignant. Recherches et pratiques (pp. 15-60). Québec: PUQ.

Viens, J., & Peraya, D. (2004). Une démarche de recherche-action de type évaluation-formation pour soutenir l’innovation pédagogique en eLearning. Revue suisse  des sciences de l'éducation, 26(2), 229-248.

Cros, F. (2002) L’innovation en éducation : topiques et enjeux. In Alter, N. ( dir ). Les logiques de l’innovation. Paris : La découverte (pp 213- 240)

Brodin, E. (2002) Innovation, instrumentation technologique de l’apprentissage des  langues: des schèmes d’action aux modèles de pratiques émergentes, Alsic, vol. 5, n° 2. (p.149-181)

De Ketele, J.M. (2002) L’évaluation de et dans l’innovation. In Evaluer les pratiques innovantes. (pp 35-42). Paris. CNDP

Commentaire de Monica le 13 juillet 2012 à 13:07

Extraits de l'article:  Béchard, J.P.  (2001)  L’enseignement supérieur et les innovations pédagogiques: une recension des écrits Revue des sciences de l'éducation, vol. 27, n° 2, 2001, p. 257-281.   http://www.erudit.org/revue/rse/2001/v27/n2/009933ar.pdf

Les facteurs en jeu dans le processus d’innovation pédagogique

Le tableau 6 rassemble les éléments associés à la classe. Il est question des professeurs et des étudiants face aux innovations pédagogiques. Là encore, les prescriptions sont légion, mais ce qui semble ressortir davantage du côté des professeurs est leur orientation épistémique, leur rapport au savoir. La façon de construire la connaissance dans leur discipline moule leur conception de l’enseignement et de l’apprentissage. Ici, l’épistémologie et la méthodologie se recoupent pour orienter les actions pédagogiques. Du côté des étudiants, on s’interroge sur les innovations dont ils font l’objet. Dans certains cas, l’expérimentation est appréciée; dans d’autres cas, on la refuse. Les raisons de cette ambivalence sont multiples, mais la documentation ne permet pas, à ce stade-ci, d’en départager les vrais motifs.

 

Facteurs reliés aux professeurs et aux étudiants
Les professeurs face aux innovations  (p.272)

Orientations épistémiques Braxton, Olsen et Simmons, 1998; Burton et Haines, 1997; Biglan, Décalage entre les théories apprises et utilisées Abrandt-Dahlgren, Castensson & Dahlgren Conventions de sa discipline Kember, 1997
Expériences comme étudiants Kember, 1997; Johnston, 1996
Prise de conscience que les examens ne mesurent pas les apprentissages McDowell, 1995
Motifs de changer quand tout va bien Jordan et Yeomans, 1991
Investissement de temps Jordan et Yeomans, 1991
Individualisme des professeurs Jordan et Yeomans, 1991; Moses, 1985
Peu d’intérêt des professeurs Spellman, 2000
Relations interpersonnelles Moses, 1985
Ambitions de carrière Moses, 1985
Accessibilité des ressources Moses, 1985
Perception du professeur face à son directeur de département Moses, 1985
Résistance au changement Thompson et Williams, 1985
Exigence accrue face aux étudiants Leftwich, 1987
Culture de l’enseignement de sa discipline influence ceux qui y entrent Burton et Haines,1997
Non-reconnaissance de l’hétérogénéité des étudiants Burton et Haines, 1997
Peur du changement Miller, Martineau et Clark, 2000
Inertie Miller, Martineau et Clark, 2000
Incompétences Miller, Martineau et Clark, 2000; Coulombe et al., 2000
Styles d’enseignement Shneiderman et al., 1998
Implication des professeurs dans la définition des objectifs des innovations Elliott, Hirsch
Motivation des professeurs Dirks, 1997
Conceptions de l’apprentissage Dirks, 1997, Braxton, Olsen et Simmons, 1998
Perception du rôle du professeur dans l’innovation Coulombe et al., 2000
Incertitude par rapport à la liberté académique Coulombe et al., 2000
Résistance à dévoiler ses trucs Coulombe et al., 2000
Risque pour les professeurs en début de carrière Coulombe et al., 2000
Innovation au détriment de la recherche Coulombe et al., 2000
Rôle des professeurs Stinson et Milter, 1996
Perception du rôle de tuteur Abrandt-Dahlgren, Castensson et Dahlgren, 1998

Les étudiants face aux innovations (p.273)

Confiance des étudiants pour s’autoévaluer Boud, 1992
Étudiants non traditionnels face aux examens McDowell, 1995
Autonomie des étudiants Jarvis et Quick, 1995
Évaluation de la qualité des professeurs Spellman, 2000
Diversité des étudiants Spellman, 2000
Les innovations ne collent pas avec le style d’apprentissage de la plupart des étudiants Spellman, 2000
Satisfaction des étudiants Cawley, 1989
Conceptions de l’apprentissage Stinson et Milter, 1996
Connaissances antérieures Eklund-Myrskog, 1998
Expériences préalables Eklund-Myrskog, 1998
Caractéristiques des étudiants Watkins, 1996
Perception de la réforme Coulombe et al., 2000
Stratégies d’étude Coulombe et al., 2000
Inégalité d’investissement dans les groupes Coulombe et al., 2000
Temps consacré au travail en équipe Coulombe et al., 2000
Critique des étudiants qui ne vivent pas l’expérimentation Coulombe et al., 2000
Critique des étudiants envers tel professeur Coulombe et al., 2000
Orientations épistémiques contextualisées Paulsen et Wells, 1998
Charge de travail du cours et du programme Andrews, Garrison et Magnusson, 1996; Boud 
Exigences d’évaluation Andrews, Garrison et Magnusson, 1996
Conceptions des étudiants en lien avec celles des professeurs Franz, 1996
Buts partagés entre les étudiants et les professeurs Tolmie et Boyle, 2000
Nature de la classe Kember, 1997
Isolement de la classe Jordan et Yeomans, 1991

Badge

Chargement en cours…

Photos

  • Ajouter des photos
  • Afficher tout

© 2018   Créé par Campus FLE.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation