Campus FLE Education

Langues - Communication - Ressources - Projets - Web 2.0

Quelques pistes pour l'innovation dans l'enseignement / aprentissage des langues étrangères (FLE):

Compétences en Langues des Etudiants
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/competences-langues-des-et...

Podcasts Baladodiffusion Langues
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/podcasts-et-baladodiffusion

Production Orale: Pratiques, expériences et projets
http://flecampus.ning.com/forum/topics/production-orale-pratiques-e...

Podcasting Langues Social Media
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/podcasting-baladodiffusion

Méthodologies - Apprentissage Langues
http://flenet.unileon.es/methodologies.html

PISTES ET RESSOURCES COMPLÉMENTAIRES

Education, Internet et TIC
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/education-internet-et-tic

Standards et compétences des enseignants de langues
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/unesco-standards-de

ISTE: Estándares Nacionales sobre Tecnología Educativa para Alumnos

http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/iste-estandares-nacionales

Directives, compétences, standards - Dossier Campus

http://flenet.unileon.es/bibliographie.htm#directives

Vues : 842

Commenter

Vous devez être membre de Campus FLE Education pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Campus FLE Education

Commentaire de Monica Il y a 14 heures

Innovalangues: Séminaire Biannuel - PODCASTS
http://podcast.grenet.fr/podcast/seminaire-biannuel-innovalangues/

Ce séminaire a réuni les principaux acteurs (enseignants-chercheurs, ingénieurs pédagogiques, coordonnateurs) œuvrant dans les différents lots constitutifs du projet national IDEFI Innovalangues. Ce podcast présente le bilan biannuel des différents chantiers du projet au cours de l’année 2.

Blog du Projet:  Innovation en langues: approches créatives et outils numériques
http://www.scoop.it/t/innovalangues

Lancement du lot GAMER

"Gaming Applications for Multilingual Educational Resources"

Commentaire de Crale le 6 octobre 2015 à 13:52

   Stanislas Dehaene  - Neurosciences et Education

     COURS College de France  FONDEMENTS COGNITIFS DES APPRENTISSAGES SCOLAIRES

  L'engagement actif, la curiosité, et la correction des erreurs

       Télécharger la vidéo    Télécharger l'audio    Support  [4928.0Ko]

Quatre piliers de l’apprentissage
Les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage:
• L’attention
• L’engagement actif

– Maximiser la curiosité et la prédiction active
• Le retour d’information
– Signaux d’erreurs
– Récompense et motivation
• La consolidation
– Automatisation: transfert du conscient au non-conscient, et libération de ressources.
- Sommeil       

S.Dehaene  -  Les grands principes de l'apprentissage  PDF   

'Neurosciences et éducation', conférence de S.Dehaene  - Académie de Grenoble http://www.ac-grenoble.fr/savoie/pedagogie/docs_pedas/dehaene_s_conf/

Le cerveau apprend lorsqu’il fait des erreurs
De nombreux modèles de l’apprentissage, notamment bayésiens, suggèrent que:
‐ Le cerveau génère en permanence des prédictions sur le monde extérieur
‐ La comparaison avec la réalité génère un signal d’erreur (surprise)
‐ Le modèle interne est ajusté afin de minimiser ce terme d’erreur
‐ Ainsi, la prochaine fois,la prédiction sera mieux ajustée à la réalité
‐ L’apprentissage cesse lorsque l’erreur est nulle

L’apprentissage est optimal lorsque l’enfant alterne apprentissage et test répété de ses connaissances
. Expériences de Henry Roediger et al. (Science,2008)

 

Un étudiant actif apprend mieux 

Freeman, S.,Eddy,S.L.,McDonough,M.,Smith,M.K.,Okoroafor,N.,Jordt,H.,& Wenderoth,M.P.(2014). Active learning increases student performance in science,engineering, and mathematics. PNAS, 111 (23),8410–8415. 

Meta‐analyse de 225 études comparant le cours magistral traditionnel ( traditional lecturing) aux pédagogies actives (active learning).

Laisser l’enfant tout découvrir? L’un des nombreux mythes éducatifs
La pure pédagogie de la découverte (l’enfant «auto‐éducateur ») fait partie
des mythes éducatifs dénoncés par Kirschner et van Merriënboer (2013). Autres mythes:
‐ «Les enfants de la nouvelle génération sont des champions du monde digital
( digital natives, homo Zappiens )» : Faux! Leur connaissance de la technologie est souvent superficielle, seuls les plus éduqués savent critiquer les sources d’information sur internet, et ils ne sont en aucun cas meilleurs dans les tâches multiples.
‐ «Chacun possède son propre style d’apprentissage. » Faux! Il n’existe pratiquement aucune recherche qui démontre l’interaction requise (Pashler et al, 2008).

  

L’apprentissage par la différence entre prédiction et résultat
Rescorla and Wagner (1972): “Organisms only learn when events violate their expectations”

Pas d’apprentissage sans surprise
Waelti, P., Dickinson,A.,& Schultz,W.(2001). Dopamine responses comply with basic assumptions of formal learning theory. Nature,412(6842),43–48.

L’enfant doit être actif dans l’apprentissage : il doit être sollicité, essayer de répondre à des questions et apprendre de ses erreurs. Il doit être attentif au bon niveau de codage : écoute des phonèmes, des rimes et des syllabes, graphèmes et phonèmes qui composent le mot de gauche à droite et non la forme globale du mot. « Apprendre c’est aussi apprendre à faire attention ».

L’apprentissage est facilité lorsque l’enfant est récompensé de ses efforts Le regard, voire l’admiration des autres dans une situation de réussite est une réelle récompense qui procure du plaisir à l’élève. « L’enseignant doit proposer un contexte motivant qui fasse que l’enfant soit actif, trouve du plaisir à apprendre, se sente autorisé à faire des erreurs, mais soit rapidement corrigé et récompensé de ses efforts ». Les activités doivent être ludiques (jeux de rimes, comptines, mots tordus...) et l’enfant doit comprendre que l’erreur fait partie du processus d’apprentissage, il convient donc de corriger l’erreur sans stigmatiser. 

S. Dehaene (2011) Apprendre à lire : des sciences cognitives à la salle de classe , Éditions Odile Jacob. http://www.cahiers-pedagogiques.com/Apprendre-a-lire-des-sciences-c...

Quelques grands principes de l’apprentissage de la lecture
http://www.ac-grenoble.fr/ien.g4/IMG/pdf/Principes_apprentissage_le...;

M.de Volder - Résumé  http://www.ifbelgique.be/site/images/stories/fichiers/articles/FIF2...

Qu’est-ce qu’apprendre ?  Écouter l'émission

Avec Stanislas Dehaene, neuroscientifique, chercheur au laboratoire de Neuroimagerie cognitive à NeuroSpin à Saclay et professeur au Collège de France titulaire de la chaire de psychologie cognitive. Il a reçu le

 

Les quatre piliers de l'apprentissage

Commentaire de Zoé Brustel le 30 avril 2015 à 19:18

Journée d'études sur les LANgues pour les Spécialistes d'Autres Disciplines:
Quelles innovations pédagogiques pour l'apprentissage des langues ?

Université de Lille 3
> Programme complet de la journée d'études

Cette journée d’études est consacrée aux choix didactiques pour l’apprentissage des langues, des méthodes traditionnelles aux modalités autoformatives au CRL, en fonction des objectifs visés, des publics et des langues concernées. Elle est accompagnée d’une exposition de manuels pédagogiques retraçant l’évolution des méthodes à travers les temps.

Journées d'étude: Innovation en langues ? Pour une approche corporelle et dynamique de l’apprentissage  - Innovation in languages? For a corporeal and dynamic approach of learning
Université de Montpellier - Faculté d'Education   http://calenda.org/321755

Le corps ignoré du système scolaire doit trouver une place de choix dans l’enseignement- apprentissage des langues, à partir des travaux menés par différents chercheurs, par exemple : Joëlle Aden qui associe fiction, pratique artistique, empathie et langues; Jean-Rémi Lapaire, grâce à la ‘grammaire en mouvement’, tant auprès des élèves que des étudiants de Master; Anne-Marie Voise qui a mené une recherche sur l’enseignement précoce de l’anglais en maternelle et qui met en perspective corps, rythme, jeu, langues, musique.

Les différents thèmes retenus exploreront les articulations entre :
     Phonologie et rythme de la langue
     Gestes, mouvement et l’impact sur la capacité à mémoriser
     L’approche multimodale : l’utilisation de tous les sens pour l’apprentissage des langues,  la syntaxe, la culture
     Emotions, Empathie et accueil de « l’étranger » en langues étrangères ou secondes  Pratiques artistiques (danse, thêâtre)


Conférence Vidéo - Canal U
Stratégies d'innovation en didactique des langues: l'exemple du pro...
Le séminaire "Le numérique pour l'enseignement et l'apprentissage des langues pour non-spécialistes" est organisé par l'université Paul-Valéry Montpellier 3 à la demande de la Mines DGESIP. L'équipe de la revue "Alsic" ("Apprentissage des Langues et Systèmes d'Information et de Communication", http://alsic.revues.org/ ) a pris en charge le programme scientifique. Le séminaire s'attache à montrer que tout projet doit savoir situer à leur juste place les enjeux technologiques, didactiques et pédagogiques et prendre en compte les perspectives, les attentes et les questionnements légitimes des acteurs concernés. Au-delà de toute fascination techniciste, on essaie d'y mettre en valeur le potentiel du numérique quand on l'introduit de manière responsable et réaliste dans les offres de formation.

Commentaire de Monica le 14 décembre 2014 à 19:52

L'INNOVATION PÉDAGOGIQUE ET L'APPRENTISSAGE À L'ÈRE DU NUMÉRIQUE: UNE PERSPECTIVE NORD-AMÉRICAINE  -   Jacques Raynauld – HEC Montréal, MATI Montréal

http://www.canal-u.tv/video/universite_paris_1_pantheon_sorbonne/l_...

A l'ère du numérique, l'enseignement supérieur doit faire face à de nouvelles problématiques tout en répondant à des impératifs de formation des étudiants. La massification de l'enseignement, l'évolution des outils numériques, le changement des attitudes et des mentalités, sont autant de défis à relever. Les enseignants eux-mêmes doivent s'adapter à un nouveau public, de plus en plus hétérogène, dont le rapport au savoir, à l'apprentissage a évolué.

Dans un contexte de forte concurrence universitaire et de contraintes budgétaires parfois très importantes, quelles positions les établissements peuvent-ils adopter afin d'assurer la meilleure formation à leurs étudiants ? C'est à cette question que Jacques Raynauld, professeur d'HEC Montréal, tente de répondre en dressant le panorama des différentes solutions expérimentées par des établissements nord-américains ; solutions qui ne sont pas sans rappeler celles utilisées dans l'Hexagone. Le fil conducteur de cette présentation est le "triangle éternel de l'éducation", pensé par Sir John Daniel, qui définit les trois grandes contraintes rencontrées par l'éducation en matière de formation, à savoir l'accès, la qualité et les coûts. L'arbitrage des établissements par rapport aux différents modèles utilisés repose sur une combinaison de ces éléments.

THÈMES:

- Classe inversée et culture participative
- Big data
- MOOC et Contenu en accès libre
- Evaluation par compétences
- Portfolios et badges

DANS LA MEME COLLECTION:

Du professeur connecté à l'étudiant connecté

Enseignement des langues à l’université et TIC : enjeux actuels et exemples de dispositifs

Commentaire de Crale le 18 juillet 2014 à 18:38

The creation of new knowledge or technology is also known as discovery or invention. Research is the scholarly work needed to arrive at finding new things or new knowledge. This is the process of creating value for knowledge. Critical success factors for research are quality, pertinence to societal or business needs or economic growth, and sustainability. We determine quality by its degree of excellence, superior to existing knowledge or products. Pertinence is defined by its degree of relevance to meet a business need, economic development or a societal challenge; its nature can be in the form of knowledge, technology or a solution. Quality and pertinence are among the attributes that define the value of the research outcome.
  in Ho, D. 2007. “Research, Innovation and Knowledge Management: The ICT Factor”. Commissioned paper for the UNESCO Forum on Higher Education, Research and Knowledge, Paris: UNESCO. Retrieved 15 December 2008 from the UNESCO Database.

 

Journées de l'innovation à l'Unesco 2012  -  Dossier Eduscol
http://eduscol.education.fr/cid59102/les-journees-innovation-unesco...

Journées de l'innovation à l'Unesco 2011  -  Eduscol http://eduscol.education.fr/cid55679/les-journees-de-l-innovation-a...

Information et INNOVATION en éducation - Dossier / Bibliographies UNESCO http://www.ibe.unesco.org/fr/services/documents-en-ligne/publicatio...

Rapport Innovating Pedagogy 2013 - Open University  http://www.open.ac.uk/personalpages/mike.sharples/Reports/Innovatin...

V. Lynn Meek, Ulrich Teichler, Mary-Louise Kearney (Ed.) (2009)
Innovation: Changing Dynamics; Report on the UNESCO Forum on Higher Education, Research and Knowledge 2001-2009, Kassel    http://unesdoc.unesco.org/images/0018/001830/183071e.pdf

Huberman, A.M.(1973) Comment s’opèrent les changements en éducation: contribution à l’étude de l’innovation;  Expériences et innovations en éducation nº 4, UNESCO
http://www.irresicilia.it/nuovogold/huberman.pdf

Cros, F. (1997)  L'innovation en éducation et en formation
Revue française de pédagogie, Volume  118, Numéro 118,  pp. 127-156
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfp_0556-780...

Béchard, J.P.  (2001)  L’enseignement supérieur et les innovations pédagogiques : une recension des écrits  Revue des sciences de l'éducation, vol. 27, n° 2, 2001, p. 257-281.
http://www.erudit.org/revue/rse/2001/v27/n2/009933ar.pdf

Commentaire de Zoé Brustel le 18 juillet 2014 à 18:28

Quelles aides les formations hybrides en langues proposent-elles à l'apprenant pour favoriser son autonomie ?     Elke Nissen   -   Revue ALSIC

http://alsic.revues.org/617

L'apprenant qui suit une formation hybride en langues travaille partiellement à distance, ce qui lui demande une certaine autonomie. La question alors est de savoir si ces formations soutiennent l'apprenant dans le développement de son autonomie et si oui, comment. Les réponses des concepteurs de huit formations hybrides à un questionnaire auto-administré montrent que les nécessaires développement et soutien de l'autonomie sont toujours respectés ; ainsi, ces huit formations proposent des aides pour favoriser l'autonomie dans les domaines technique, méthodologique, social et, bien sûr, langagier. Développer ces autonomies semble donc être devenu un standard dans le cadre des formations observées. En revanche, les autonomies de type psycho-affectif, informationnel, cognitif et métacognitif ne sont pas prises en considération dans toutes les formations.

1. Introduction – autonomie(s) : un prérequis ou un objectif ?

2. Brève présentation des formations hybrides analysées

Commentaire de Crale le 27 décembre 2013 à 20:55

Projet Innova-langues
http://lansad.u-grenoble3.fr/version-francaise/projets-et-bilans/pr...


Ce projet se donne pour ambition d’initier, de soutenir et de déployer des actions visant la transformation consolidée des pratiques d’enseignement-apprentissage des langues sur le site grenoblois et, par actions diffusantes, sur le territoire national. Ce projet vise plus particulièrement à doter les institutions d’enseignement supérieur de moyens leur permettant de porter le degré de maîtrise en langues des publics bénéficiaires à un niveau B2 certifié.  En effet, actuellement les résultats des actions de positionnement diagnostique et des évaluations formatives et certificatives en langues menées dans les établissements supérieurs en France indiquent un décalage entre le niveau de maîtrise linguistique attendu des étudiants et les résultats obtenus.
Selon les initiateurs de ce projet, l’amélioration significative des résultats actuellement observés doit passer par une rénovation des pratiques, ancrée dans un processus de réelle innovation de l’enseignement-apprentissage des langues. Cette visée ambitieuse se traduira d’un côté par la constitution et la mise à disposition d’une offre diversifiée et hautement flexible de modèles de formation couvrant un large éventail de besoins en formation initiale et continue et, de l’autre, par le
soutien au déploiement de ces dispositifs par les acteurs de formation impliqués sur le terrain.

Les objectifs opérationnels du projet INNOVA-Langues sont :

- Capitaliser les résultats de la recherche en didactique des langues et des actions innovantes de formation menées au niveau local et répondre aux manquements identifiés au niveau des démarches, des contenus des formations ou de l’outillage techno-pédagogique ;
- Se doter d’un véritable « éco-système numérique » dédié à la formation des langues, ouvert et libre de droit, qui permettra à la fois d’accueillir les actions innovantes déjà expérimentées, d’étendre la dynamique d’innovation en langues au niveau national et de fédérer les actions des établissements supérieurs en France.
- Poursuivre, amplifier et étendre la dynamique de recherche-action en langues entreprise au niveau local au-delà des frontières grenobloises..


Innovation en langues: approches créatives et outils numériques
http://www.scoop.it/t/innovalangues

PODCAST  ► Portes ouvertes Innovalangues, 13 juin 2013

Présentation du projet Innovalangues

Commentaire de Zoé Brustel le 27 novembre 2013 à 18:35

Sharples, M., McAndrew, P., Weller, M., Ferguson, R., FitzGerald, E., Hirst, T., and Gaved, M. : "Innovating Pedagogy 2013: Open University Innovation Report 2". Milton Keynes: The Open University, 2013. http://www.open.ac.uk/personalpages/mike.sharples/Reports/Innovating...

Le rapport Innovating Pedagogy 2013 consacre dix tendances et dispositifs éducatifs / d'apprentissage, à l'impact potentiel plus ou moins fort, à brève ou moyenne échéance. Il ne s'agit pas de faire un état de l'art des pratiques éducatives, mais bien de se livrer à un exercice prospectif basé sur l'observation d'indices pertinents. Les auteurs du rapport précisent que les tendances observées sont plus pertinentes pour l'enseignement supérieur que pour l'école et l'enseignement secondaire.

Les dix innovations pédagogiques de l'année 2013

1- Les MOOCs. Impact potentiel : fort. Echéance temporelle : courte (1 à 2 ans). Le rapport rappelle qu'un MOOC est suivi par 20 000 participants en moyenne, dont 5 à 10 % vont jusqu'au bout. Le modèle pédagogique majoritaire est transmissif, mais on assiste actuellement à des expérimentations intéressantes du côté du social learning. Par ailleurs, les MOOCs traitent d'un nombre croissant de sujets et de disciplines.

2- Les badges. Impact potentiel : fort. Echéance temporelle : moyenne (2 à 5 ans). Les badges permettent à la fois de baliser les étapes d'un parcours d'apprentissage et de valider des compétences acquises dans un environnement informel. Les enjeux de leurs promoteurs sont désormais d'accroître leur présence sur les réseaux sociaux, de diversifier les "preuves" de compétence recevables et de les intégrer plus systématiquement aux parcours de FAD.

3- Les données d'apprentissage (Learning analytics). Impact potentiel : moyen à fort. Echéance temporelle : moyenne (2 à 5 ans). Ces vastes ensembles de données sur les apprenants et leurs contextes, recueillies au travers d'environnements médiatisés d'apprentissage, génèrent bien des convoitises. Mais les auteurs du rapport rappellent néanmoins que le premier sujet de recherche lié aux Learning analytics porte sur... la manière de les traiter de façon intéressante. Autres pistes explorées : leur intégration dans les cours en ligne existants, leur utilisation dans les MOOCs. la tendance va aussi vers un recueil de données non automatique, ie au travers de questions posées aux apprenants, plus que de traces recueillies par les systèmes. 

4- L'apprentissage unifié (Seamless learning). Impact potentiel : moyen à fort. Echéance temporelle : moyenne (2 à 5 ans). Il s'agit là de la tendance observée de passer d'un terminal à l'autre, d'un environnement à l'autre, sans rupture d'apprentissage. Autrement dit, on peut commencer un travail sur son propre appareil ou dans les nuages en classe, le poursuivre à la maison ou sur le terrain, le traiter chez soi avec un groupe de travail à distance, et le partager enfin en classe. Le mouvement BYOD / AVAN (Bring your own devices ou Apportez vos appareils numériques) s'inscrit dans le droit fil de cette tendance de l'apprentissage diffus, non lié à un environnement spécifique.

5- L'apprentissage par la foule (Crowd learning). Impact potentiel : fort. Echéance temporelle : moyenne (2 à 5 ans). Apprendre des autres via les réseaux numériques et les activités informelles partagées sur le net, voilà le nouveau visage du social / crowd learning, apprentissage social à la puissance X. L'apprentissage n'est pas toujours reconnu comme tel, dans la mesure où il survient au travers d'activités spontanées, en contexte informel. Le défi est alors d'accompagner les internautes dans la reconnaissance et la gestion de leurs apprentissages, et  de renforcer leur capacité à contribuer de manière significative à l'apprentissage de leurs pairs.

6- L'activité académique numérique (Digital scholarship). Impact potentiel : moyen à fort. Echéance temporelle : courte (1 à 2 ans). Deux tendances fortes dans cet ensemble d'activités : l'open access et les pratiques en réseau. Les enseignants et chercheurs profitent du numérique pour ouvrir l'accès de tous à leurs recherches, pour faire contribuer la foule à leurs travaux, et pour construire de nouveaux objets ensemble. 

Les quatre tendances suivantes juissent d'un potentiel "disruptif" moins fort, ou à plus long terme :

7- L'apprentissage géo-localisé (Geo-learning). Impact potentiel : moyen. Echéance temporelle : moyenne (2 à 5 ans). Il s'agit d'apprendre en tirant profit de toutes les ressources de son environnement, et en combinant informations numériques et objets physiques (réalité augmentée).

8- Apprendre du jeu (Learning from gaming). Impact potentiel : fort. Echéance temporelle : moyenne (2 à 5 ans). Le rapport écarte d'un revers de main les effets superficiels de la "gamification" pour se concentrer sur les bénéfices plus profonds de la science du jeu pour l'apprentissage : sentiment de contrôle, immersion, cycle productif de réflexion / engagement, création de communautés d'affinités auto-organisées.

9- La culture du faire (Maker culture). Impact potentiel : moyen. Echéance temporelle : moyenne (2 à 5 ans). C'est la culture du "Faites-le vous-même", et si possible avec d'autres, dans laquelle l'apprentissage se réalise de manière informelle et avec une forte composante sociale. Cette culture souligne l'importance de l'expérience et de confronter la théorie à la pratique.

10- L'investigation citoyenne (Citizen inquiry). Impact potentiel : moyen. Echéance temporelle : longue. Il s'agit là de l'engagement de grands groupes dans de vastes dispositifs de recherche ou de collecte de données, exemplifié dans les projets de "sciences citoyennes". La collecte de données en une multitude de points par une multitude d'individus, l'effort conjugué de milliers de contributeurs permettent de modéliser des processus complexes.

Source: Thot-Cursus

 

Commentaire de Crale le 12 novembre 2013 à 19:28

Case Studies of Openness in the Language Classroom (2013)
Edited by Ana Beaven, Anna Comas-Quinn and Barbara Sawhill
Livre en ligne: http://research-publishing.net/publication/978-1-908416-10-0.pdf

The book you have before you is in line with one of the most democratic movements brought about thanks to the Internet; the elimination of accessbarriers in order to share research-related literature in hope that this will “lay the foundation for uniting humanity in a common intellectual conversation
and quest for knowledge” regardless of wealth, location and opportunities.

Table of Contents

1 Introduction on Case Studies of Openness in the Language Classroom Ana Beaven, Anna Comas-Quinn and Barbara Sawhill
Section 1. Open Tools for Collaboration
1.1 Communicating Out in the Open: The WordPress Class Blogs Plug-In Suite and Language Learning Barbara Sawhill
2.3 The Mixxer: Connecting Students with Native Speakers via Skype Todd Bryant
3.2 eComma: An Open Source Tool for Collaborative L2 Reading Carl Blyth
Section 2. Sharing Resources
4.5 The Linkedup Project: An Online Repository for Language Teachers Anna Motzo
5.7 Repurposing Open Educational Resources: Creating Resources for Use and Re-use Susanne Winchester
7.0 Designing OERs to Teach Italian Pronunciation in an Open Educational Environment: A Case Study Anna Calvi, Anna Motzo and Sandra Silipo
Section 3. Sharing Practice
8.5 FAVORing the Part-time Language Teacher: The Experience and Impact of Sharing Open Educational Resources through a Community-based Repository Julie Watson
9.6 The Community Café: Open Practice with Community-based Language Teachers Kate Borthwick and Alison Dickens
11.0 The “Onstream” Project: Collaboration between Higher Education Teachers of Russian and Teachers of Russian in Mainstream and Supplementary Schools Terry King
12.1 Learning to Share and Sharing to Learn – Professional Development of Language Teachers in HE to Foster Open Educational Practices Annette Duensing,  Matilde Gallardo and Sarah Heiser
Section 4. Collaborative Learning & Student-generated Content
13.7 Transnational Online Discussions to Foster Open Practices Klaus-Dieter Rossade
14.9 A Case Study into Learner Engagement in the Production of OERs within an Online Language Environment María Dolores Iglesias Mora and David Elvis Leeming
16.2 The OpenLIVES Project: Alternative Narratives of Pedagogical Achievement Irina Nelson and Alicia Pozo-Gutiérrez
17.6 Discovering Spanish Voices Abroad in a Digital World Antonio Martínez-Arboleda

18.9 Collaborative Italian: An Open Online Language Course Cecilia Goria
Section 5. Learner Autonomy
20.5 When Learner Autonomy Meets Open Educational Resources: A Study of a Self-learning Environment for Italian as a Foreign Language Marco Cappellini
21.7 Using MOOCs in an Academic English Course at University Level Ana Beaven

Commentaire de Sylvie le 11 septembre 2013 à 14:16

Le Livre de Winch5  -  Francis Pisani

Dans l'introduction que vous pouvez lire aujourd'hui j'explique plus en détail comment j'ai l'intention de procéder.

Le chapitre 1 – L'innovation vient aussi d'ailleurs reprend certaines des rencontres qui m'ont le plus impressionnées au cours de mes périples.

Le chapitre 2 – Innover = créer des opportunités pose la question de ce qu'est l'innovation. D'où viennent celles qui changent notre monde.

On y trouve des notions relativement évidentes comme l'erreur qui peut être positive, les plateformes ouvertes ou les réseaux liquides et informels. Moins évidente, la notion "d'adjacent possible", prise chez le biologiste Stuart Kauffman, montre que le nouveau naît souvent d'une adaptation de choses proches. Gutenberg, par exemple, s'est inspiré des pressoirs à vin pour inventer l'imprimerie. L'exaptation, par ailleurs, intervient quand on utilise une propriété ou un objet nouveau à des fins pour lesquels elle ou il n'était pas destiné. Apparues pour tenir chaud, les plumes ont été ensuite utilisées par les oiseaux pour voler.

Les innovations ne sont que rarement des coups de génie tombant du ciel comme la pomme de Newton. Elles sont en fait le fruit de "slow hunches" pressentiments (ou intuitions) lents à se former. Elles naissent au terme d'une longue maturation, dans la rencontre avec d'autres, parfois alors qu'on travaille à autre chose (la fameuse sérendipité des hasards heureux). Ceux qui "poussent les frontières du possible y parviennent rarement dans des moments de grande inspiration. […] Leurs concepts incubent et se développent lentement […] parfois pendant des décennies. Elles sont imbriquées avec les idées et parfois les technologies, voir les innovations d'autres personnes."

Et le net, à partir du moment où on y a accès, devient une plateforme de connectivité maximum grâce à laquelle on peut, partout dans le monde, échanger des trouvailles, laisser ses idées polliniser et se heurter à d'autres, découvrir par hasard des éléments qui enrichissent nos lentes intuitions au point d'en faire des innovations.

Bousculer l’éducation

Les meilleurs enseignements sont librement accessibles online, m’a-t-il expliqué. Coursera, l'initiative de deux profs de Stanford est un succès et les MOOCs (Massive Open Online Courses) sont à la mode.

C’est génial pour tous ceux qui n’ont accès ni à MIT, ni à Yale, ni a Harvard, ni à aucune des meilleures universités de la planète. Mais cet accès à la connaissance ne donne pas l’interactivité qu’on trouve dans les cours traditionnels : les conversations, les rencontres, tout ce qui fait que les compagnons d’étude jouent un grand rôle dans la vie et que les associations d’alumni sont la meilleure porte d’entrée dans la vie professionnelle.

Il a lancé une boîte à San Francisco baptisée Blended Labs et fait l’aller et retour entre la Californie et la Russie. La compagnie propose des programmes d’éducation et EarlyDays, la première expérience, a eu lieu en avril dans 22 villes russes. Les programmes « combinent des logiciels et du contenu online fournis par nous » et « des professeurs, des sessions pratiques et des groupes d’études locaux. »

Photos

Chargement en cours…

© 2017   Créé par Campus FLE.   Sponsorisé par

Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation