Campus FLE Education

Langues - Communication - Ressources - Projets - Web 2.0

L'étudiant dans les environnements virtuels d'apprentissage

Les dispositifs de formation dits hybrides se caractérisent par la mise à distance de certains moments du processus d’enseignement/apprentissage . De tels dispositifs connaissent depuis quelques années un développement important au sein des universités qui souhaitent uniformiser les environnements virtuels de travail (EVT) et surtout en simplifier l’installation, la gestion et la maintenance parl’utilisation d’une plateforme institutionnelle unique.

Les environnements technopédagogiques, basés sur les technologies d’Internet et du Web permettent la médiatisation non seulement des contenus d’apprentissage et de ressources .. mais aussi celle des diverses fonctions génériques de tout dispositif de formation ainsi que des activités que sont amenés à réaliser autant les enseignants que les apprenants.

La littérature propose plusieurs taxonomies de ces fonctions (Basque et Doré, 1998 ; Collins, Greeno et Resnick, 1994 ; de Vries, 2001 ; Gauthier, 2004 ;Henri et Lundgren-Cayrol, 2001).  Sur la base de celles-ci, nous avons proposé de retenir six fonctions génériques :
- information (donner aux apprenants des ressources pédagogiques),
- interaction sociale (communiquer, collaborer),
- production (transformer des ressources en connaissances au cours d’un processus matériel, symbolique et cognitif instrumenté),
- gestion (des apprenants, des groupes, des dossiers scolaires, etc.) et planification (des acteurs, des ressources, des activités),
- soutien et accompagnement (pratique tutorale relative aux domaines technique, cognitif, organisationnel et méthodologique, socio-affectif et rationnel),
- émergence et systématisation de l’activité métaréflexive (considérée comme une aide à l’apprentissage).
 Depuis cette étude, le modèle a été enrichi de deux fonctions supplémentaires :
- les fonctions d’auto- et d’hétéro-évaluation et, enfin,
- de celle d’awareness (gérer et « faire circuler les signes de la présence à distance » (Jacquinot, 2002) de chaque intervenant dans l’environnement).

in:  Peraya, D. & Campion, B. (2008). Introduction d’un changement d’environnement virtuel de travail dans un cours de second cycle : contribution à l’étude des dispositifs hybrides, Revue Internationale pour les Technologies en Pédagogie Universitaire, 5(1), 29-44. Article disponible en ligne à l’adresse
http://www.ritpu.org/IMG/pdf/RITPU_v05n01_29.pdf.

 

Los buenos estudiantes en entornos virtuales presentan las siguientes características:
 Creen que el aprendizaje de calidad puede tener lugar en cualquier entorno, sea presencial o a distancia.
 Saben que aprender en un entorno virtual no resulta más fácil necesariamente.
 Relacionan su vida real con lo que aprenden y viceversa.
 Manejan adecuadamente la ambigüedad o la incertidumbre que se puede dar en ocasiones al aprender en un EVEA.
 Organizan su tiempo adecuadamente, de forma que compatibilizan su dedicación académica con sus obligaciones laborales y familiares.
 Construyen su propio conocimiento a partir del material de estudio y también de la relación con los compañeros y el profesor: aprenden de sus compañeros y profesor, y aprenden con ellos también.
 Muestran una gran motivación y una gran autodisciplina, y las conservan durante el curso a pesar de las dificultades que puedan encontrar.
 Utilizan, si es necesario, los canales de petición de ayuda que la institución pone a su disposición.
 Ayudan a los compañeros, están dispuestos a colaborar y a mantener una buena atmósfera en el aula virtual.
 Tienen una actitud proactiva y son autónomos en la medidade lo posible; muestran iniciativa en su aprendizaje y en su desempeño durante el curso.

 Se comunican con su profesor si tienen dudas o problemas.

  in Borges, F. (2007)  El estudiante de entornos virtuales. Una primera aproximación. A: Federico BORGES (coord.). L’estudiant d’entorns virtuals» [dossier en línia]. Digithum. Núm. 9. UOC.  http://www.uoc.edu/digithum/9/dt/esp/borges.pdf  Version anglaise  http://www.uoc.edu/digithum/9/dt/eng/borges.pdf

 

PISTES COMPLÉMENTAIRES - DOSSIERS

Education, Internet et TIC: Modalités et espaces nouveaux pour l’enseignement des langues
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/education-internet-et-tic

Estándares Nacionales sobre Tecnología Educativa para Alumnos
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/iste-estandares-nacionales

 

 

Vues : 702

Commenter

Vous devez être membre de Campus FLE Education pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Campus FLE Education

Commentaire de Monica le 14 décembre 2014 à 20:34

À travers un programme diversifié la communauté enseignante aura la possibilité de discuter de la formation universitaire à l’heure de numérique. Tant les enjeux de l’enseignement, que ceux de l’apprentissage dans le supérieur sont à l’ordre du jour.

Peraya Daniel - Cours / Conférences
https://mediaserver.unige.ch/Auteurs/2574/Peraya%20Daniel

Les attentes pédagogiques de la génération internet : mythes et réalités

Introduction à l'usage pédagogique des technologies de l'information et de la communication

Penser l'éducation : concepts-clefs
Crahay Marcel, Peraya Daniel, Bronckart Jean-Paul, Akkari Abdeljalil, Maulini Olivier, Schneuwly Bernard + 2 autres
2012-2013
conference
Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation > Section des sciences de l'éducation - SSED

Dans cette collection
Commentaire de Crale le 4 avril 2014 à 18:11

Dossier MOOC: enjeux et changements Education 
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/mooc

Learning networks - S. Downes

http://flenet.unileon.es/theor1.htm#Downes
MOOC - La résurgence de la communauté dans l'apprentissage en ligne
http://www.downes.ca/presentation/317

Dans cette présentation on aborde la question à savoir comment les MOOC (massive open online courses) influenceront l'avenir de la formation à distance. La présentation examine de façon détaillée la nature et l'objectif des MOOC comparativement à l'enseignement traditionnel à distance. Il soutient que les MOOC représentent la résurgence de l'apprentissage communautaire et décrira comment les institutions d'éducation à distance partageront les MOOC entre elles et renforceront les interactions en ligne grâce à des services et des ressources communautaires.

Changements Universités / Apprentissage en ligne  -  T. Bates

Diapo 9 : Blended / Hybrid learning
Comment modifier le processus d'apprentissage en présentiel en y adjoignant des cours en ligne. A l'heure actuelle, il s'agit d'enregistrer le cours, puis de le mettre en ligne en vue de le faire voir par les étudiants avant le cours. Le problème, c'est qu'ils ne le faisaient pas. Le potentiel est bien plus important, il s'agirait de mettre en ligne des ressources sur lesquelles les étudiants devraient travailler puis discuter dans un second temps en présentiel (classes en pédagogie inversée). Pourquoi les étudiants devraient venir en présentiel, s'ils pouvaient tout faire à distance. La réponse réside dans l'ambiance, le milieu incarné par le campus, qui les motive malgré tout à se déplacer.

MOOC et Enseignement universitaire -  S. J. Daniel

Critères pour les étudiants :
- Appui tutoriel
- Fiabilité technologique
- Transparence
Conception pédagogique: 
• Formats et design cohérents
• Présentation claire des contenus
• Navigation cohérente et facile
• Esthétique des graphiques

Commentaire de Adel le 11 mars 2013 à 14:14

I. Gonon, Le dispositif tutoral en FOAD: conception, coordination et animation - Vidéoblog Paris 1 numérique
http://tice.univ-paris1.fr/1297957706666/0/fiche___actualite/&R...
Elle présente son expérience et propose des questions à se poser pour la mise en place d'un dispositif de tutorat :
- quel est le rôle du ou des tuteurs dans la FOAD ?
- quelle est l'implication de son activité dans l'apprentissage collaboratif ?
- comment former et animer une communauté de tuteurs ?

Télécharger


2. Qui est le tuteur ?
- L’enseignant est le tuteur:
il remplit tous les rôles | oncepteur du scénario | producteur des ressources | accompagnateur des étudiants | évaluateur
- Le tuteur n’est pas l’enseignant
conception classique : un ancien étudiant | où un chargé de TD | - conception discutable: le tuteur de métier
il doit avoir une connaissance relative de la discipline

6. Le tuteur dans l’exercice de ses tâches
- réactif : répondre aux questions | donner des feedbacks
- proactif: rappeler les échéances, s’inquiéter des retards | demander une reformulation | organiser un débriefing
... toutes ces tâches doivent être conduites sur la plate-forme de formation

Le tutorat proactif : c'est le tuteur qui a l'initiative de son intervention et va au devant des étudiants pour leur proposer des activités, une aide, des réunions de travail, etc. Il est mis en place quand le tuteur identifie en amont les besoins des étudiants à distance en établissant et en fournissant un calendrier de travail avec des tâches et des moments d’évaluation, en suggérant des modes d’organisation du travail quotidien, en réalisant des guides, etc.

Le tutorat réactif: le tuteur attend d'être sollicité par l'apprenant lorsque celui-ci a besoin d'une information complémentaire ou rencontre un problème. Il se fait quand le tuteur réagit devant la moindre manifestation de la part des tutorés, voire devant l’absence totale de contact de leur part, de façon à les pousser plus loin ou à les faire (ré)agir.

Sources:

Tutorat en FOAD: introduction - Supports foad
http://supportsfoad.com/index.php/articles-foad/37-tutorat/57-tutor...
V.Teixeira, O. Saraiva, Enseignant et tuteur : nouveaux axes et nouveaux rôles à développer
http://www.aliancafrancesa.com.br/colloque2012/actus/Acte_Vanilda_T...
De Lièvre, B. & Depover, C., Apports d'une modalité de tutorat proactive ou réactive sur l'utilisation des aides dans un hypermédia de formation à distance
http://edutice.archives-ouvertes.fr/docs/00/02/96/80/PDF/doc210_1_....
C.Celik, (2008) Analyse de pratiques de tutorat dans un campus numérique de maîtrise de français langue étrangère à distance », Alsic Vol. 11, n° 1
http://alsic.revues.org/833

Commentaire de Sylvie le 10 mars 2013 à 18:28

Dispositifs hybrides de formation
http://flashinformatique.epfl.ch/spip.php?article2628
L’enseignement supérieur voit se développer depuis quelques années de nouvelles pratiques pédagogiques en lien avec les technologies. Quelles sont ces pratiques et quelle est leur diversité ? Une typologie des dispositifs hybrides de formation élaborée dans le cadre d’un projet de recherche européen apporte une première réponse à ces questions.

Claire PELTIER,  Daniel PERAYA  -  Diversité des pratiques technopédagogiques dans l’enseignement supérieur
Dans le domaine de la formation universitaire, il est courant de considérer la formation à distance et la formation présentielle comme étant essentiellement différentes. Pourtant, s’il est vrai que chacune de ces formes d’enseignement et d’apprentissage comporte ses particularités structurelles et organisationnelles propres, leur proximité est plus importante qu’on ne l’imagine. Premièrement, tout dispositif de formation, y compris les dispositifs de formation présentiels traditionnels, comporte
des phases de travail à distance [1], c’est-à-dire des moments où les étudiants [1] apprennent en dehors de la présence de l’enseignant? [2]. Deuxièmement, toutes deux ont recours à des artefacts technologiques – ou médias – pour instrumenter l’enseignement ainsi que certaines des activités à distance accomplies par les étudiants. Dans le cas de la formation à distance, l’utilisation de médias a toujours été une nécessité afin de combler l’éloignement géographique des étudiants et des
enseignants et la désynchronisation des temps d’enseignement et d’apprentissage [2] et ainsi assurer sa raison d’être.

Ainsi les dispositifs hybrides de formation peuvent-ils être définis relativement à cinq concepts de référence :

    - l’articulation entre les activités en présence et les activités à distance ;
    - la médiatisation de contenus, de fonctions d’enseignement et d’activités d’apprentissage ;
    - la médiation, c’est-à-dire les effets produits par les formes de communication médiatisées propres à ces dispositifs ;
    - les modalités d’accompagnement des étudiants ;
    -  le degré d’ouverture de ces dispositifs à des ressources ou à des intervenants extérieurs, ainsi que la liberté de choix offerte aux étudiants dans leur parcours d’apprentissage.

Commentaire de Sylvie le 1 décembre 2011 à 18:57

 

Quelques réflexions sur les étudiants comme bons usagers des TIC:

... les habiletés et les compétences personnelles pour l'étude et pour l'accomplissement de l'apprentissage dans un environnement virtuel sont aussi essentielles qu'elles sont inexistantes dans de nombreux cas.La maîtrise des outils TIC ne constitue pas une garantie pour que les étudiants des environnements virtuels sachent étudier dans un environnement virtuel, avec des habiltés comme: 


- Communiquer efficacement avec l' enseignant et avec leurs camarades de classe.

- Rechercher, sélectionner et produire de l'information. 

- Exercer le débat et la critique de manière constructive, en même temps qu'accepter les critiques. 

- Contribuer au travail de groupe tout en apprenant de leurs camarades de classe. 

- Se servir des  erreurs comme source d'apprentissage.

 

L'étudiant de sciences humaines, de lettres modernes et de langues étrangères doit avoir les habiletés essentielles suivantes :

- Maîtrise de la langue en apportant de la clarté et de l'ordre dans ses exposés.

- Organiser logiquement toute sorte de textes, soit un message électronique ou un travail de classe.

- Analyser, synthèser, relier, déduirection et argumenter d'une manière adéquate.

- Réfléchir afin de produire son propre discours.

- Pratiquer habituellement la correction et revision orthographiques, ainsi que le style de ses propres textes.

-  Mettre en place des stratégies pour accomplir une bonne lecture des textes qui contiennent les difficultés objectives (poésie, essai, etc.)

-  Selon la matière ou les études, il est fort souhaitable la connaissance d'autres langues.

 

in Borges, F., Farrés, J., Gallego, C.  (2007) The virtual environment student in Humanities, Language and Literature, and foreign languages at the UOC. A: Federico BORGES (coord.). «L’estudiant d’entorns virtuals» [dossier en línia]. Digithum. Núm. 9. UOC. http://www.uoc.edu/digithum/9/dt/eng/borges_farres_gallego.pdf

... the personal skills and competences for study and for achieving learning in a virtual environment are as essential as they are non-existent in many cases. The mastery of ICT tools does not constitute a guarantee that the new virtual environment students know how to study in a virtual environment, with such skills as:

 Communicating efficiently with the lecturer and their classmates. Searching, selecting and producing information. Debating and constructively criticising, while accepting criticism at the same time. Contributing to group work while learning from their classmates. Using mistakes as a source of learning.

 

In particular, the Humanities, Language and Literature, and foreign languages student must have the following essential skills: 

Mastery of the language and register that they use, bringing clarity and order when using them. Logical organisation of all types of texts, be they e-mail messages or tasks. Appropriate analysis, synthesis, relating, deduction and argument. Reflection to create their own discourse. Habitually correct and proofread their own texts. Implement strategies to read texts well that contain objective difficulties (poetry, essays, etc.) Depending on the subject or study, it is highly desirable that students should have a good knowledge of other languages.

Commentaire de Bea Anoux le 1 décembre 2011 à 12:06

DOSSIER: Podcasts et baladodiffusion Education - Apprentissage des Langues
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/podcasts-et-baladodiffusion

DOSSIER: Social Media Education Podcasting Apprentissage Langues
http://flecampus.ning.com/profiles/blogs/podcasting-baladodiffusion

Usages numériques en établissement : Langues - Vidéo
http://webtv.ac-versailles.fr/spip.php?page=video&id_article=1029
Pour l’élève, le baladeur permet d’aborder une langue étrangère à son rythme. Il peut réécouter le cours, faire autant d’essais d’enregistrement que nécessaire. Pour les professeurs, c’est un outil adapté à la différenciation pédagogique qui permet d’envisager un travail pluridisciplinaire.
Notions :  Baladodiffusion, Innovation, Pratiques pédagogiques

Podcasting, Apprentissage Langues et Médias Sociaux
Baladodiffusion / Podcasting Education Langues Social Media Réseaux Apprentissage
http://flenet.rediris.es/blog/actiblog2.html

La baladodiffusion - Usages à l'universite  -  Langues FLE
AudioBlogs Etudiants Campus
http://flenet.rediris.es/blog/actiblog4.html#EtuBlogsAudio

Quelques présentations publicitaires sur les environnements virtuels d'apprentissage:

Visite guidée du site CLASSILIO

http://www.youtube.com/watch?v=z6Mn4v7YfhI&feature=youtu.be

Apprendre l'anglais en ligne. Apprendre le français en ligne

http://www.youtube.com/watch?v=hkpmnNEEOtc&feature=related

Commentaire de Sylvie le 29 novembre 2011 à 13:52

La thèse de V. Aimard, V. : Environnements virtuels et didactique des langues, quelle réalité ?  soutenue en 2005 pourrait nous apporter des expériences intéressantes.

Résumé:  http://acedle.org/spip.php?article143

 

Notre parcours exploratoire des différentes dimensions du triangle de l’activité d’apprentissage d’une langue instrumentée par un environnement virtuel, nous permet de définir ce dernier comme un dispositif : 

 pédagogique (modèle d’apprentissage qui sous-tend l’architecture générale et la scénarisation en tâches) ; 

 socio-technique (artefact permettant la communication et la coordination du travail collectif instrumenté par les acteurs-partenaires de la formation - apprenants, formateurs, concepteurs de contenu, tuteurs-locuteurs natifs ou experts) ;

 socio-cognitif (interface cognitive propre aux environnements virtuels).

 

 les compétences spécifiques nécessaires à l’utilisation de l’environnement virtuel dans le cadre de l’activité d’apprentissage de langue, qu’il est important de prendre en compte pour aider les participants à les développer :  

 compétences techniques (appropriation technique de l’interface) ; compétences cognitives (appropriation cognitive de l’interface, savoir articuler ses connaissances à celles des autres);

 compétences discursives et pragmatiques (maîtrise des règles de la communication médiatisée); 

 compétences organisationnelles (compétences propres au travail de groupe finalisé socialement par l’enjeu réel d’une production collective, compétences de gestion de projet) ; 

 compétences pédagogiques (savoir apprendre collaborativement, savoir prendre ses responsabilités par rapport à son apprentissage).


Même si nous reconnaissons pleinement la spécificité socio-technique et socio-cognitive d’un environnement virtuel, il est évident que pour qu’il fonctionne et remplisse sa mission de soutien à l’activité d’apprentissage, la composante humaine demeure essentielle et cela, à différents niveaux:

 de la médiatisation pédagogique (intention pédagogique, scénarisation) ;  

du tutorat qui définit un nouveau rôle pédagogique dont il faut tenir compte de la spécificité ; 

de la dynamique de groupe, de la mise en place et du fonctionnement de la communauté ;  

de l’individu, chaque participant doit maîtriser un certain nombre de compétences spécifiques 

 



Badge

Chargement en cours…

Photos

  • Ajouter des photos
  • Afficher tout

© 2017   Créé par Campus FLE.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation