Campus FLE Education

Langues - Communication - Ressources - Projets - Web 2.0

"Des années durant, il avait été à la fois le maître et le père de Vendredi. En quelques jours, il était devenu son frère — et il n'était pas sûr que ce fût son frère aîné. Son corps s'était lui aussi transformé. Il avait toujours craint les brûlures du soleil, comme l'un des pires dangers qui menacent un Anglais – roux de surcroît – en zone tropicale, et il se couvrait soigneusement toutes les parties du corps avant de s'exposer à ses rayons, sans oublier, par précaution supplémentaire, son grand parasol de peaux de chèvres. Ses séjours au fond de la grotte, puis son intimité avec la terre avaient achevé de donner à sa chair la blancheur laiteuse et fragile des raves et des tubercules. Encouragé par Vendredi, il s'exposait nu désormais au soleil. D'abord apeuré, recroquevillé et laid, il s'était épanoui peu à peu. Sa peau avait pris un teint cuivré. Une fierté nouvelle gonflait sa poitrine et ses muscles. De son corps rayonnait une chaleur à laquelle il lui semblait que son âme puisait une assurance qu'elle n'avait jamais connue. Il découvrait ainsi qu'un corps accepté, voulu, vaguement désiré aussi – par une manière de narcissisme naissant – peut être non seulement un meilleur instrument d'insertion dans la trame des choses extérieures, mais aussi un compagnon fidèle et fort."
 M. Tournier,  Vendredi ou les limbes du Pacifique

 

Ecoutez:  Ecoutez l'émission    La Solitude 1/4: Seul sur le sable avec Robinson Crusoé

A l'occasion d'une semaine consacrée à la solitude, Adèle Van Reeth reçoit Jean-Pierre Zarader à propos de la solitude de Robinson dans l'oeuvre de Michel Tournier.

Extraits:
- Michel Tournier lisant Vendredi ou la Vie sauvage

Source:  France Culture: Les Nouveaux chemins de la connaissance,  par Adèle Van Reeth, Philippe Petit
http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-con...

Michel Tournier et le mythe de Robinson Crusoé

VIDEO Radio Canada (1967)

http://archives.radio-canada.ca/arts_culture/litterature/clips/15567/

L'année 1967 marque la venue d'un nouvel écrivain dans le paysage littéraire français, Michel Tournier. Son premier roman remporte alors le Grand Prix du roman de l'Académie française. Vendredi ou les Limbes du Pacifique, inspiré du personnage de Robinson Crusoé, augure d'une œuvre qui laissera une large place aux mythes et à la philosophie. Alors que la saison des prix littéraires bat son plein dans la Ville Lumière, Martine de Barsy le rencontre après la remise de son prix.

Littérature Francophone AudiovisuelleMICHEL TOURNIER

LITTÉRATURE FRANÇAISE AUDIO VIDÉO

 

La France, c'est la langue
Le regard de Michel Tournier, de l'Académie des Goncourt, sur l'esprit français.

Ma mère s'appelait Fournier. Son père tenait la pharmacie d'un village bourguignon de 800 habitants, Bligny-sur-Ouche, près de Beaune. Mes parents se sont connus à la Sorbonne, comme étudiants en allemand, et j'ai été élevé dans la langue de Goethe. C'était notre façon de renforcer notre "francité", en nous imposant un petit recul par rapport au français qui soulignait son irremplaçable originalité. On ne saurait trop conseiller aux parents de donner une seconde patrie à leurs enfants - qui peut être l'Italie, l'Espagne ou l'Angleterre - où ils renforceront leur personnalité française.

Qu'est-ce que la France pour moi ? C'est d'abord une géographie incroyablement variée. Quel autre pays offre à l'intérieur d'un périmètre aussi réduit des régions aussi différentes que la Bretagne et l'Auvergne, les Alpes et le Midi ?

Mais la France, c'est surtout pour moi la langue française, cet héritage incomparable que nous offrent Rabelais, Montaigne, Balzac, Victor Hugo et Paul Valéry. Et, bien entendu, l'incitation qu'ils transmettent de faire "oeuvre française" à leur exemple.

Source: Le Point (2011)

Vues : 4791

Balises : Audio, Audiovisuel, Littérature, Michel, Tournier, Vidéo, podcasts

Commenter

Vous devez être membre de Campus FLE Education pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Campus FLE Education

Commentaire de Bea Anoux le 26 mars 2014 à 17:53

Autoportrait - Michel Tournier

http://sam-network.org/SAMLiterature/video/VID_513e54ddddd78eeb039b...

Les grands entretiens de Bernard Pivot  :    Michel Tournier

Long entretien avec Bernard Pivot. Chez lui, dans son presbytère, Michel Tournier raconte son enfance à Paris, ses premiers pas en littérature, ses grands romans.

THÈMES -  Localisation VIDEO

01 L'enfance de Michel Tournier 00:01:22
02 Ses premières lectures ? 00:09:31
03 Michel Tournier, témoin de l'histoire 00:17:39
04 Son éducation religieuse 00:21:12
05 De la religion à la philosophie 00:26:27
06 "Vendredi et les limbes du Pacifique", ou la question du mythe 00:33:52
07 Comment écrire de façon réaliste ? 00:47:26
08 Le roi des aulnes 00:50:40
09 Après le Goncourt 00:54:42
10 Le succès de "Vendredi ou la vie sauvage" 00:57:35
11 Les contes philosophiques de Michel Tournier 00:59:13
12 Michel Tournier et les enfants 01:03:10
13 La photographie 01:06:10
14 Les écrivains sont-ils des marginaux ? 01:11:00
15 Les écrivains doivent-ils être des maîtres à penser ? 01:13:12
16 Michel Tournier et François Mitterrand 01:16:23
17 Les écrivains préférés de Michel Tournier 01:21:10
18 Et après ? 01:26:54

AUDIO -  MICHEL TOURNIER SE RACONTE  - Internet Archive

https://archive.org/details/MichelTournierSeRaconte

LE VENT PARACLET ,  Gallimard, 1977

Autobiographie intellectuelle de Michel Tournier, faite de souvenirs, de commentaires sur son oeuvre et de réflexions. En particulier l'auteur "évoque chacune de ses étapes littéraires et nous livre sur ses différents romans des sources précieuses d'information". Un livre-confession qui en divers endroits devient le journal de bord d'un moraliste pour qui la littérature doit avoir deux vertus majeures: l'humour et la célébration.

          CHAPITRES:

- I.  L'enfant coiffé :  "Etant né à Paris, je me considère comme n'étant né nulle part, tombé du ciel, météore. C'est le cas au demeurant de tous les Parisiens, lesquels n'existent pas comme tels"  (...)  "On prétend qu'Hitler avait en 1944 donné l'ordre à ses troupes d'incendier Paris avant de l'évacuer. Il aurait demandé en apprenant la nouvelle de la Libération : "Paris brûle-t-il?"(...)    

- II.  Le roi des aulnes.  Il se base sur les souvenirs d'enfance et d'adolescence pendant la guerre de Tournier qui est né en 1924 et précise la genèse du livre, puis en explicite différents aspects.

- III .  La dimension mythologique. On reprend l'autobiographie de l'étudiant qu'il fut et en particulier sa passion pour la philosophie. Il évoque les grands penseurs dont ceux de l'époque qui l'ont influencé (Bachelard, Sartre...) Il raconte son échec à l'agrégation et les travaux alimentaires de traduction qu'il dut alors faire. Ce fut une période un peu bohème qui dura jusqu'à ses débuts à la radio (Europe n°1). Il explicite enfin sa démarche littéraire qui veut utiliser des mythes fondateurs pour illustrer une réflexion philosophique par l'entremise du roman.

-  IV. Vendredi

-  V.  Les Météores

-  VI.  Les malheurs de Sophie.  C'est de la sagesse Sophia, sapientia, wisdom, Weisheit" qu'il s'agit. "Nous vivons sous le terrorisme d'un savoir abstrait, mi-expérimental, mi-mathématique, et de règles de vie formelles définies par la morale. Tout cela, qui sent la caserne, peut à la rigueur faire une existence, certainement pas une vie".

Posthumus, S. (2005)  Une approche écologique : les lieux d’enfance chez Michel Tournier, Voix plurielles,Vol.2, n. 1  http://brock.scholarsportal.info/journals/voixplurielles/article/vi...

Commentaire de Crale le 20 décembre 2013 à 18:34

VIDÉO INA: Rencontre: Michel Tournier

http://www.ina.fr/video/CAC95064829


Michel TOURNIER, écrivain, parle de sa passion pour la montagne.Ses propos sont illustrés par des images de paysages montagneux et une photographie d'archives de lui, enfant.

INTERVIEW: Michel Tournier : l’Angelus Choiselus - Marie Gicquel novembre, 2013
http://zone-critique.com/2013/11/03/michel-tournier-entretien/

Zone Critique est parti à la rencontre de Michel Tournier dans son petit village de Choisel. Retour sur la vie et l’oeuvre de l’inoubliable auteur du Roi des Aulnes et de Vendredi ou la vie sauvage.
Nous voici à Choisel. Un hameau au coeur de la vallée de Chevreuse. A l’ombre d’une petite église se trouve la maison de Michel Tournier. C’est un ancien presbytère. «Le malentendu c’est que les gens cherchent le curé dans le presbytère !» déclare l’écrivain en m’accueillant.

Votre philosophie transparaît dans vos oeuvres
Evidemment, surtout dans mes contes pour enfants. Vendredi ou la vie sauvage porte le problème d’Autrui, qui est la condition de l’existence. ( – Toujours ce problème de l’existence. Il y a quelques années, si quelqu’un m’avait dit que l’absence d’autrui me ferait un jour douter de ma propre existence, comme j’aurais ricané. (…). Et moi-même je n’existe qu’en m’évadant de moi-même vers autrui. in Vendredi ou les limbes du Pacifique). C’est aussi le problème du colonialisme et du racisme. Mais vous savez pour écrire, il faut d’abord un sujet. Un grand sujet. Par exemple, dans mon livre Les météores, il y a deux sujets: les jumeaux et la météorologie. Deux grands sujets que je creuse, j’ai fait des enquêtes sur eux, j’ai rencontré des jumeaux…

Que pensez-vous de la littérature d’aujourd’hui ?
Quelques remarques sur la forme tout d’abord. Le titre. Combien de fois j’ai été scandalisé par les manuscrits sans titre dans mon bureau à Gallimard ! Même moi, j’ai déjà le titre de mon prochain livre ! Ensuite, la couverture. Remarquez une chose, la beauté de la couverture pour mes oeuvres. Je veux que toutes mes couvertures soient magnifiques. Je prends soin de les choisir. Parce que c’est la première chose que l’on voit.

A défaut d’être un grand photographe, vous êtes un grand écrivain. Pourquoi écrivez-vous ?
Pour un artiste comme moi, le bonheur c’est d’écrire et de créer une espèce de malheur imaginaire, des romans, des tragédies. Le côté «évacuation» me dégoûte. Moi j’écris pour être lu, si je n’avais pas de lecteurs je n’écrirais pas. J’estime qu’un de mes livres est vraiment écrit quand il paraît en «poche». Pour moi une édition commence à 50 000 exemplaires. C’est ce qui fait que j’ai été avantagé par le prix Goncourt. Le prix Goncourt c’est 400 000 exemplaires vendus. Evidemment ce n’est pas 400 000 lecteurs de qualité. De plus, le prix Goncourt n’est pas lu, il est offert. C’est le cadeau de Noël idéal.

Après un silence, l’écrivain nous confie:
La vieillesse c’est moche, je ne vous dis pas que je vous la déconseille mais, préparez-vous au pire…

Vous semblez amer…
Quand on regarde sa vie, il y a une chose fondamentale: ce sont les événements historiques. Ce qu’on a subi..J’avais quatorze ans quand la guerre a éclaté, mais trop jeune pour attraper ça en pleine figure, j’ai été très favorisé. Mon adolescence c’est aussi la Libération, mais ça ne pouvait pas être le Bonheur. Et puis après la guerre d’Algérie. Je suis chanceux, je n’ai jamais dû porter un uniforme de ma vie ou tenir une arme de ma vie !
Aujourd’hui il y a un problème: il ne se passe rien. Il faut s’en réjouir. Il n’y a d’événements que mauvais. Le peuple heureux est sans histoire. «Qu’est-ce qui se passe chez vous ? Rien. Ah vous en avez de la chance !»  La vie est bonne parce qu’il ne se passe rien dans la vie. L’actualité par excellence, c’est la guerre. Le pire fléau de l’humanité. L’image du soldat. Le bonheur est un petit peu ennuyeux. Heureusement, y’a un petit peu de maladie. (Rires)

Commentaire de Sylvie le 24 décembre 2012 à 18:52

Michel Tournier se raconte - B. Pivot
http://www.youtube.com/watch?v=rm9vUbQu3uo

 A. Bouloumié - Voyages et visages de  M. Tournier
http://www.youtube.com/watch?v=pxpuVzWoaPY

Dans nos murs  - Michel Tournier  -  SCD Angers
http://www.youtube.com/watch?v=wFYw-Wg2XsY&list=UUqFvqnmzULa6At...

Michel Tournier Jésus, Balthazar et les autres - Vidéo INA
http://www.ina.fr/video/CPB80052873
L'émission d' Apostrophes (1980)  est axée principalement sur le dernier roman de Michel Tournier "Gaspard, Melchior et Balthazar" dans lequel il raconte à sa manière l'histoire des rois mages. Un jury d'ecclésiastiques débattent avec l'écrivain de son interprétation de ce mythe.

Ecoutez:  Ecoutez l'émission    La Solitude 1/4: Seul sur le sable avec Robinson Crusoé

A l'occasion d'une semaine consacrée à la solitude, Adèle Van Reeth reçoit Jean-Pierre Zarader à propos de la solitude de Robinson dans l'oeuvre de Michel Tournier.

Extraits:
- Michel Tournier lisant Vendredi ou la Vie sauvage
- Image à Crusoé, Louis Durey
- Robinson Crusoé, Fred Viola

Lectures:
 - Gilles Deleuze, postface de Vendredi ou les Limbes du pacifique
 - Michel Tournier, Vendredi ou la vie sauvage (1971).
- Michel Tournier, Vendredi ou les Limbes du pacifique (1967)
- Pascal, Trois discours sur la condition des grands.

Source:  France Culture: Les Nouveaux chemins de la connaissance,  par Adèle Van Reeth, Philippe Petit
http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-con...

Commentaire de Sylvie le 26 novembre 2011 à 19:06

VIDEO  de l'émission La Voix au chapitre  (1975)

http://www.rts.ch/archives/tv/culture/voix-au-chapitre/3459737-mich...

Catherine Charbon rencontre Michel Tournier pour parler de son livre «Les Météores». L'auteur s'exprime sur les différents thèmes qui apparaissent dans son roman, dont celui des jumeaux.

 

Michel Tournier et le mythe de Robinson Crusoé

VIDEO Radio Canada (1967)

http://archives.radio-canada.ca/arts_culture/litterature/clips/15567/

L'année 1967 marque la venue d'un nouvel écrivain dans le paysage littéraire français, Michel Tournier. Son premier roman remporte alors le Grand Prix du roman de l'Académie française. Vendredi ou les Limbes du Pacifique, inspiré du personnage de Robinson Crusoé, augure d'une œuvre qui laissera une large place aux mythes et à la philosophie. Alors que la saison des prix littéraires bat son plein dans la Ville Lumière, Martine de Barsy le rencontre après la remise de son prix.

Michel Tournier - Rencontres - Vidéo Radio Canada
http://archives.radio-canada.ca/arts_culture/medias/dossiers/3549-1...
http://www.dailymotion.com/video/xh0he1_rencontre-avec-michel-tourn...

 

Commentaire de Ashley le 23 octobre 2011 à 12:10

 

Vendredi ou la vie sauvage - Tâches Orales

ECHANGES CAMPUS EDUCATION
http://campusfle.ning.com/profiles/blogs/vendredi-ou-la-vie-sauvage...

 

FICHES PÉDAGOGIQUES: Vendredi ou la vie sauvage, Michel Tournier

http://www.cercle-enseignement.com/College/Cinquieme/Sequences/Vend...

Six fiches proposent d’analyser un récit où sont exploités les topoï de la littérature : le thème de la tempête, celui de la vie sauvage, mais aussi une réflexion sur l’opposition entre nature et culture. L’étude de ce roman peut être une bonne introduction aux récits des grandes découvertes puisqu’il en pose déjà les problématiques. Les fiches tenteront d’exploiter les grands motifs afin de montrer l’originalité de traitement de Michel Tournier, notamment en comparant avec d’autres textes. La lecture conduira à l’écriture, à la poésie du texte.

 

ECOUTEZ - Archive mp3 - Emission FRANCE CULTURE

Seul sur le sable avec Robinson Crusoé - M.Tournier: Vendredi ou la vie sauvage

 

 

MATTHIEU VERRETTE (2006)
POUR UNE RÉACTUALISATION DU MYTHE DANS VENDREDI OU LES LIMBES DU PACIFIQUE
Université du Québec à Montréal
http://www.archipel.uqam.ca/2811/1/M9587.pdf

Commentaire de Zhying le 5 mai 2011 à 19:24

MICHEL TOURNIER  1 - Radioscopie - 09/02/1981

http://www.ina.fr/audio/PHD99237460/michel-tournier-1.fr.html

 Michel TOURNIER : son intérêt pour la philosophie. Aurait aimé enseigner, mais uniquement la philosophie et aux enfants de 10 ans. La solitude, le célibat et l'égoïsme. L'importance de sa maison et de son environnement. Le mythe de Robinson CRUSOE. Son prix Goncourt. Les thèmes de ses romans "Le Roi des Aulnes" et "Les métérores". Son expérience à la Radio. Sa position sur le couple..

 

MICHEL TOURNIER  2  - Radioscopie - 10/02/1981

http://www.ina.fr/divertissement/humour/audio/PHD99237461/michel-to...

Michel TOURNIER : le problème de la vieillesse et ses aspects positifs. Son amour pour l'Allemagne Prussienne. N'est pas d'accord avec l'image que l'on donne aujourd'hui du nazisme. La nécessité de l'humour et ses différentes formes. Sa seule identité c'est celle d'écrivain. Les différentes réactions des enfants par rapport à ses livres.

 

MICHEL TOURNIER  3  - Radioscopie - 11/02/198

http://www.ina.fr/art-et-culture/litterature/audio/PHD99237462/mich...

Michel TOURNIER : les deux sortes de créations : familiale et artistique. Les rapports entre création et solitude. Le problème de la sagesse (références à Jean Jacques ROUSSEAU et KANT). Pourquoi il écrit pour les enfants. Ce qu'il déplore chez les éditeurs spécialisés dans les livres pour enfants. La pseudo-morale des médias vis-à-vis des enfants, qu'il dénonce. Les deux versions de son roman "Vendredi ou les limbres du pacifique" : l'une pour enfants, l'autre pour adultes. Sa nouvelle inspirée par les débuts de Darry COWL. Les inconvénients de la paternité. La création photographique.


MICHEL TOURNIER  4  - Radioscopie - 12/02/1981

http://www.ina.fr/art-et-culture/litterature/audio/PHD99237463/mich...

Michel TOURNIER : la création photographique. Son recueil de photos, qui ne sont pas de lui "Des clefs et des serrures". Comment il est devenu écrivain. La place de la philosophie et du mythe dans ses romans. Sa répugnance envers les recherches formelles en littérature. Comment se font les relations entre écrivains. Son désir de célébrer la vie dans ses livres. Trouve injuste qu'un écrivain doive se montrer en public, même s'il est timide.

 

MICHEL TOURNIER  5  -  Radioscopie - 13/02/1981

http://www.ina.fr/art-et-culture/litterature/audio/PHD99237464/mich...

Michel TOURNIER : les oppositions physique/voix. Sa position en tant qu'écrivain, par rapport aux partis politiques. La part de création du lecteur. Son livre "Gaspard, Melchior et Balthazar" qu'il considère comme le roman de la chrétienté. Son éducation catholique et les côtés négatifs de la religion. La valeur morale de la richesse. La personnalité de ses quatre Rois Mages (il en a inventé un quatrième).

 

Liste des émissions RADIOSCOPIE  de Jacques Chancel
http://barjaweb.free.fr/SITE/documents/radioscopie/radioscopies.html

PAL, Gyöngyi:  Le conte et la photographie dans les œuvres de Michel Tournier
http://magyar-irodalom.elte.hu/palimpszeszt/24_szam/17.html

 

Entretien Video - Le Point.fr
Les légendes du siècle : Michel Tournier

http://youtu.be/FvASVAre8Jo

 

Commentaire de Zhying le 25 janvier 2011 à 19:39

 Source -  France 3      Robinson et son double -    un film de Max Armanet  -   avec la voix de Jacques Weber  

une production:   France 3/ CKF production

 Jean-Jacques Brochier, entretien avec Michel Tournier  -  Magazine littéraire (décembre 1981)    -   Qu'est-ce que la littérature

 

                                                        - - - -

 

  APOSTROPHES - Interview B. Pivot - M. Tournier   12/02/1982

 Les bons romans sont ils prophétiques ?

Sur le thème les bons romans sont ils prophétiques Bernard PIVOT a réuni ce soir : Michel TOURNIER pour "Le vol du vampire"qui est un recueil de notes de lecture. Dominique ROLIN pour "Le gâteau des morts" où elle raconte sa propre mort, Pierre GRIPARI pour "Moi mitounet joli" histoire d'un enfant martien envoyé sur terre, Guy HOCQUENGHEM pour "L'amour en relief" dont le héros est aveugle, Jacques LANZMANN pour "La baleine blanche" et Jean Marc ROBERTS pour "L'ami de Vincent", roman sur l'amitié.

INA 

 http://www.ina.fr/video/CPB82054286/les-bons-romans-sont-ils-prophe...

 

 

Commentaire de Bea Anoux le 17 janvier 2011 à 12:54

 

Bonjour  et Merci pour vos informations.  Je vous propose aussi:

Michel Tournier  -  Google Books

 Liesbeth Korthals Altes  Rodopi, 1992 - 232 pag.

Cubierta delantera
Jonathan F. Krell   -  Tournier élémentaire
Purdue University Press, 1994 - 219 pág.
Vers un autre fantastique
Mariska Koopman   -  Thurlings

 

Ellipses, 1999 - 207 pages

 

Commentaire de Monica le 17 janvier 2011 à 12:22

 

                               Colloque international

           « La réception de l’œuvre de Michel Tournier »

                      les 20-21 mai 2011  


Organisé par le Centre d'Études et de Recherche sur Imaginaire, Écritures et Cultures (CERIEC)UPRES EA 922 - Université d'Angers.

Sous la direction de Mme Arlette Bouloumié.

                  Appel à communications

L’œuvre de Michel Tournier a, depuis quarante ans, donné lieu à de très nombreuses traductions dans les principales langues européennes mais aussi dans des langues aussi diverses que le russe, l’arabe, l’hébreu, le japonais, le hongrois, le tchèque, le bulgare…

Ses livres ont été illustrés par des artistes tels Georges Lemoine, Pierre Joubert, Danièle Bour, Claude Lapointe, Alain Gauthier, Alain Letort.

On ne compte plus les essais et les articles que son œuvre a suscités depuis les romans jus-qu’aux nouvelles et aux contes puis aux textes courts comme Célébrations, Petites Proses, le Journal extime, Le Tabor et le Sinaï, Les Vertes Lectures.

La réception de l’œuvre pourrait être conduite à partir des dossiers de presse, par livre ou par pays, en partant dans ce cas des œuvres qui ont été d’abord et principalement traduites.

On se demandera si le langage des mythes explique cette large diffusion par delà les frontiè-res et les cultures. Les traductions comme les illustrations, qu’elles soient iconographiques, théâtra-les ou filmiques, sont des interprétations à travers lesquelles se profilent les multiples facettes d’un écrivain que nous renvoient en miroir des contextes spatio-temporels différents. Quelles images de l’auteur se dégagent : écrivain géographique, écrivain voyageur, écrivain classique reconnu ou sub-versif, écrivain philosophe, écrivain chrétien ?

Nous souhaitons entendre la voix de tous ceux qui contribuent à la réception de cette œuvre multiple, et qui sont à divers titres les « passeurs » nécessaires, journalistes, traeurs, illustra-teurs, édiurs, enseignants chercheurs.

Contact : Mme Arlette Bouloumié, professeur à l'Université d'Angers

Source:  http://www.univ-angers.fr/actualite.asp?ID=1121&langue=1

Commentaire de Aisha le 16 janvier 2011 à 20:34

 Le Miroir lu par Michel Tournier

URL: http://madeoifran.blogspot.com/2010/05/le-miroir-lu-par-michel-tour...
Il faut d'abord rappeler que les miroirs sont venus très tard dans nos vies, au début du XVème siècle. Les premiers miroirs de verre de Venise étaient des objets de luxe, réservés aux classes privilegiées. On a du mal à concevoir que pendant des siècles le commun des mortels mourait sans avoir découvert son propre visage, la plupart des gens n'avaient jamais vu de miroir.
La Galerie des Glaces à Versailles, c'était la fierté de Louis XIV, c'était la preuve qu'il était richissime.On s'en fout maintenant, mais à l'époque de Louis XIV c´était fabuleux.


Michel Tournier nous fait la lecture
Cargado por LEXPRESS. - Videos de arte y animación.

C'était le cas d'un couple de paysans qui reçurent un jour la visite d'un riche voyageur. Ils le logèrent dans la meilleure pièce de la maison.
Quand il fut parti le lendemain matin, le mari s'aperçut qu'il y avait laissé un petit sac. Il l'ouvrit et en sortit un objet brillant inconnu.
Il fut bouleversé par ce qu'il y vit, le visage de son propre père, mort depuis dix ans. Ce visage le fixait, et on voyait nettement les larmes s'accumuler aux bords de ses paupières, c'est qu'il était mort de chagrin, méchamment brouillé avec son fils, un drame familial douloureux.
Notre homme remit l'objet dans le sac et se hâta de sortir.
Sa femme vit bien qu'il était bouleversé:
- Qu'est ce que tu as? lui demanda-t-elle?
Il se contenta de hausser les épaules et partit à son travail.

La femme demeura soucieuse et finalement entra dans la chambre à son tour.
Elle trouva le sac, l'ouvrit et en tira le miroir. Elle le regarda.
Le désespoir l'envahit, c'est bien ce que je craignais, pensa-t-elle, il me trompe, et en plus elle est vieille et laide.

Le village de Pouldreuzic allait-il connaître une période de paix? Depuis des lustres, il était déchiré par l’opposition des cléricaux et des radicaux, de l’école libre des Frères et de la communale laïque, du curé et de l’instituteur. Les hostilités qui empruntaient les couleurs des saisons viraient à l’enluminure légendaire avec les fêtes de fin d’année. La messe de minuit avait lieu pour des raisons pratiques le 24 décembre à six heures du soir. A la même heure, l’instituteur, déguisé en Père Noël, distribuait des jouets aux élèves de l’école laïque. Ainsi le Père Noël devenait-il par ses soins un héros païen, radical et anticlérical, et le curé lui opposait le Petit Jésus de sa crèche vivante célèbre dans tout le canton comme on jette une ondée d’eau bénite à la face du Diable.

Oui, Pouldreuzic allait-il connaître une trêve? C’est que l’instituteur, ayant pris sa retraite, avait été remplacé par une institutrice étrangère au pays, et tout le monde l’observait pour savoir de quel bois elle était faite. Mme Oiselin, mère de deux enfants dont un bébé de trois mois était divorcée, ce qui paraissait un gage de fidélité laïque. Mais le parti clérical triompha dès le premier dimanche, lorsqu’on vit la nouvelle maîtresse faire une entrée remarquée à l’église.

Les dés paraissaient jetés. Il n’y aurait plus d’arbre de Noël sacrilège à l’heure de la messe de « minuit », et le curé resterait seul maître du terrain. Aussi la surprise fut-elle grande quand Mme Oiselin annonça à ses écoliers que rien ne serait changé à la tradition, et que le Père Noël distribuerait ses cadeaux à l’heure habituelle. Quel jeu jouait-elle? Et qui allait tenir le rôle du Père Noël? Le facteur et le garde champêtre, auxquels tout le monde songeait en raison de leurs opinions socialistes, affirmaient n’être au courant de rien. L’étonnement fut à son comble quand on apprit que Mme Oiselin prêtait son bébé au curé pour faire le Petit Jésus de sa crèche vivante.

Au début tout alla bien. Le petit Oiselin dormait à poings fermés quand les fidèles défilèrent devant la crèche, les yeux affûtés par la curiosité. Le boeuf et l’âne un vrai boeuf, un vrai âne paraissaient attendris devant le bébé laïque si miraculeusement métamorphosé en Sauveur.

Malheureusement il commença à s’agiter dès l’Évangile, et ses hurlements éclatèrent au moment où le curé montait en chaire. Jamais on n’avait entendu une voix de bébé aussi éclatante. En vain la fillette qui jouait la Vierge Marie le berça-t-elle contre sa maigre poitrine. Le marmot, rouge de colère, trépignant des bras et des jambes, faisait retentir les voûtes de l’église de ses cris furieux, et le curé ne pouvait placer un mot.

Finalement il appela l’un des enfants de choeur et lui glissa un ordre à l’oreille. Sans quitter son surplis, le jeune garçon sortit, et on entendit le bruit de ses galoches décroître au-dehors.

Quelques minutes plus tard, la moitié cléricale du village, tout entière réunie dans la nef, eut une vision inouïe qui s’inscrivit à tout jamais dans la légende dorée du Pays bigouden. On vit le Père Noël en personne faire irruption dans l’église. Il se dirigea à grands pas vers la crèche. Puis il écarta sa grande barbe de coton blanc, il déboutonna sa houppelande rouge et tendit un sein généreux au Petit Jésus soudain apaisé.

M. Tournier,  La Mère Noël  - Le Coq de bruyère 

Pierrot ou Les secrets de la nuit et trois autres contes  -  Lu par l'auteur -  Écoutez lire - Gallimard Jeunesse

 

 

Cliquez sur le lecteur audio pour ECOUTER le conte

La Mère Noël - Michel Tournier by campusfle

 

Photos

Chargement en cours…

© 2014   Créé par Campus FLE.

Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation